Le Centre de congrès du Casino du Lac-Leamy sera encore une fois le théâtre de la compétition de danse Hit the Floor, du 15 au 18 mars.

La fièvre de la danse

Des milliers de danseurs se sont donné rendez-vous sur la scène du Centre de congrès du Casino du Lac-Leamy pour s’affronter à l’occasion de la cinquième édition de Hit The Floor Gatineau qui débute ce jeudi 15 mars.

Pas moins de 3000 danseurs issus d’une soixantaine d’écoles de danse du Québec — dont 700 sont de Gatineau — et de l’est de l’Ontario évolueront dans 835 numéros de danses tous styles confondus. « C’est la plus grande édition de Hit The Floor à Gatineau, affirme Nicolas Bégin, danseur et fondateur de l’initiative en 2010. On constate vraiment l’engouement des danseurs pour participer à l’événement de Gatineau. On a d’ailleurs dû augmenter la programmation pour permettre à plus de personnes de s’inscrire. »

Mais selon ce dernier l’événement affiche malgré tout complet depuis le mois de septembre. Une trentaine d’écoles de danse n’a d’ailleurs pas pu s’inscrire.

Ainsi pendant quatre jours, de 7 h à 23 h, les danseurs s’affronteront sur différents styles allant du classique au contemporain en passant par le street jazz ou encore le hip-hop ou le breaking, pour espérer remporter les honneurs de la compétition. « Pour les jeunes, c’est l’occasion de montrer leur talent et d’évoluer. Puisqu’en plus de les évaluer, les juges leur font également des commentaires constructifs », précise Nicolas Bégin.

Nouveauté cette année, six juges répartis dans deux panels distincts noteront les performances et livreront leurs appréciations selon leurs champs d’expertise. Une décision prise afin d’offrir une évaluation plus juste. « Il y a donc un panel qui évaluera le volet danse technique sur les danses classiques. Et autre panel qui se consacre à la danse hip-hop ».

Dans le volet danse technique on trouve Jeffrey Mortensen, de l’émission So You Think You Can Dance Canada, Kate Harpootlian, de la compagnie Shaping Sound et de l’émission Dancing with the Stars et Vincent-Olivier Noiseux, un danseur montréalais évoluant à Los Angeles.

Du côté du volet danse hip-hop il y a Greg Chapkis, « un danseur reconnu dans le milieu » et fondateur de la compagnie Chapkis Dance Family, Thien-Ling Truong, de la troupe Blueprint Dance Inc et Xernan Guardiano Alfonso, directeur de la compétition Hip Hop International aux Philippines.

En plus de la compétition, Hit The Floor présentera samedi à 21 h son Showcase All-Stars qui réunira des pointures de la danse, dont 15 danseurs de la compagnie de Nouvelle-Zélande, Royal Family. Pour l’occasion, la troupe présentera une première mondiale au public. « Le Showcase All-Stars, c’est un peu la crème de la crème des danseurs », souligne Nicolas Bégin précisant toutefois que le spectacle est déjà complet.

Tout au long de la compétition, les juges sélectionneront, parmi les 835 prestations, leurs 8 coups de cœur qui auront la chance de monter sur scène en première partie du spectacle. « La deuxième partie sera assurée par les artistes invités, dont la Royal Family ou encore les équipes finalistes de Danser pour gagner », poursuit le fondateur. La danseuse Kim Gingras présentera également un duo avec Vincent-Olivier Noiseux.

« Pour les danseurs présents, le Showcase All-Stars est également l’occasion d’assister aux prestations de danseurs professionnels et de s’en inspirer », indique Nicolas Bégin.

Près de 3000 danseurs de partout au Québec seront de passage au Centre des congrès du Casino du Lac-Leamy ce week-end.

En plus de contribuer au développement de la danse au Québec, Hit The Floor offre une visibilité aux danseurs. « C’est l’occasion pour les jeunes de se faire remarquer. En plus de notre plateforme, sur laquelle on publie la vidéo des meilleures performances, toute la communauté de la danse, dont des producteurs, se déplacent pour assister à l’événement. »

Si Hit The Floor a gagné ses lettres de noblesse au pays, il ne cesse de gagner en popularité sur la scène internationale.

« Quand j’ai créé la compétition, je n’avais pas pensé que ça allait devenir aussi populaire et que ça prendrait une si grande ampleur », confie le fondateur.

Une popularité gagnée notamment grâce à la diffusion des performances sur les réseaux sociaux. « C’est grâce au talent qu’on a ici au Québec. Les gens ont vu qu’il y a un potentiel extraordinaire et les partages ont commencé à prendre de l’ampleur », raconte Nicolas Bégin.

Hit The Floor compte, en effet, pas moins de 520 000 abonnés Fabebook, 120 000 abonnés sur Instagram et sa chaîne YouTube a près de 15 millions de vues.

« La danse, c’est un langage universel. Nos abonnés ne sont pas juste des gens du Québec, mais d’un peu partout dans le monde », conclut fièrement Nicolas Bégin.

Pour y aller

Quand ? 15 au 18 mars

Où ? Centre des congrès du Casino du Lac-Leamy

Renseignements : hitthefloor.ca