L’auteur franco-ontarien Daniel Poliquin

Daniel Poliquin remporte un deuxième Prix du Gouverneur général

L’auteur franco-ontarien Daniel Poliquin met la main sur son deuxième Prix littéraire du Gouverneur général à titre de traducteur. Cette fois, il est récompensé pour son travail sur Un barbare en Chine nouvelle d’Alexandre Trudeau, trois ans après l’avoir été pour L’Indien malcommode : un portrait inattendu des Autochtones d’Amérique du Nord de Thomas King.

Christian Guay-Poliquin l’a emporté dans la catégorie Romans et nouvelles pour son titre Le poids de la neige, pendant que Louise Dupré est couronnée pour son recueil La main hantée en poésie. Dans la catégorie Théâtre, Dimanche napalm a permis à Sébastien David de coiffer les autres auteurs en lice, alors que Les yeux tristes de mon camion de Serge Bouchard a reçu le prix dans la catégorie Essais.

En Jeunesse, Véronique Drouin a décroché la palme pour le texte de L’importance de Mathilde Poisson, et Jacques Goldstyn pour ses illustrations de son album Azadah. 

Chaque gagnant reçoit un montant de 25 000 $. De plus, l’éditeur de chaque ouvrage gagnant reçoit 3000 $ pour ses activités de promotion. Les finalistes dans chaque catégorie reçoivent pour leur part une bourse de 1000 $.