Christian Quesnel a reçu le prix de l’Œuvre de l’année en Outaouais remis dans le cadre des Culturiades.

Culturiades: Christian Quesnel honoré... pour une seconde fois

Le bédéiste Christian Quesnel a reçu le Prix du CALQ – ou prix de l’Œuvre de l’année en Outaouais pour son roman graphique Félix Leclerc : l’alouette en liberté.

L’Avellinois a remporté ce prix assorti d’une bourse de 10 000 $ jeudi soir, dans le cadre de la 20e édition du gala des Culturiades, qui se tenait au Centre Wakefield-La Pêche.

Les membres du jury — choisis par le Conseil des arts et des lettres du Québec — ont expliqué avoir été touchés par la « forme unique » de cette œuvre graphique mariant plusieurs disciplines. Ils ont aussi louangé sa « maturité », son « esthétique raffinée », et l’«intéressante incursion dans l’univers de Félix Leclerc» qu’elle propose.

C’est la deuxième fois que le bédéiste avellinois remporte ce prestigieux prix régional : il l’avait obtenu une première fois en 2014, pour le roman graphique Ludwig, qui portait sur la vie du compositeur Beethoven.

En outre, M. Quesnel est devenu en 2008 le premier artiste en BD à remporter, pour l’ensemble de son œuvre, le Prix à la création artistique remis par le CALQ.

Publié en mars aux Éditions de l’Homme, Félix Leclerc : l’alouette en liberté a fait, le mois suivant, l’objet d’une adaptation scénique avec l’Orchestre symphonique de Gatineau (OSG).

Michel Prévost a reçu le prix Hommage.

Le spectacle conjuguait musique, danse et projections vidéo, autour de 48 tableaux tirés du livre et d’une narration assurée par l’historien Raymond Ouimet. L’OSG avait procédé à une adaptation symphonique similaire en 2013, avec Ludwig.

Autres prix

En ce qui concerne les autres prix décernés jeudi, le trophée du Créateur de l’année a été empoché par l’artiste visuelle Mélanie Myers et celui de la Relève de l’année a été attribué au Collectif L’Entre-Deux, spécialisé dans les arts visuels et médiatiques.

Pour son travail de création pour le docufiction The man who sold the world, Catherine Levasseur-Terrien hérite de la bourse de résidence de création. Ce prix présenté par la Ville de Gatineau est doté d’une bourse de 5 000 $ pour une résidence de quatre semaines à la Maison Fairview.

La Galerie UQO est quant a elle repartie avec le prix Organisme de l’année.

Michel Prévost honoré

La soirée a été l’occasion de saluer la carrière et le travail de l’archiviste Michel Prévost, actuellement président de la Société d’histoire de l’Outaouais.

Tel que prévu, il a reçu le prix Hommage que lui décernait la Ville de Gatineau (en même temps qu’une œuvre d’art personnalisée signée par la céramiste Marie-Pierre Drolet), afin de souligner « son importante contribution pour la protection et la reconnaissance du patrimoine » en Outaouais.

« Le patrimoine occupe désormais une place beaucoup plus importante que jadis en Outaouais. Cette plus grande visibilité repose sur des intervenantes et des intervenants passionnés, ainsi que sur les centres d’archives et les divers organismes en patrimoine » a déclaré l’historien, en marge de cette remise de prix.