Archeolo-Québec fête les 15 ans du Mois de l’archéologie.

Creuser le passé pour le bien du futur

Le Mois de l’archéologie entame sa 15e édition, du 1er au 31 août, en invitant les Québécois à creuser la terre à travers une multitude d’activités partout dans la province. L’objectif : partir à la découverte de nos racines... en se mettant au diapason de notre « futur ».

Car si l’archéologie, « riche, omniprésente et fondatrice », renvoie naturellement à l’histoire et au passé, l’organisme Archéo-Québec (sous l’égide de qui sont organisées ces activités) rappelle que « l’archéologie nous sert à développer un futur à l’image de notre sensibilité et notre savoir-faire ».

Sa programmation se veut donc orientée vers ces « générations futures, qui pourront profiter du fruit de notre travail de mémoire et de préservation », indique l’organisme, toujours soucieux de « sauvegarder un patrimoine si fragile et peu visible ».

Nul besoin de connaissances spécialisées dans le domaine : « la seule qualité requise pour apprécier ce que les sites archéologiques proposent [est] la curiosité », promet Archéo-Québec.

À Gatineau

Dans la liste de près de 80 activités du Mois de l’archéologie, deux initiatives retiennent l’attention en Outaouais.

Le Musée canadien de l’histoire (MCH) propose l’activité Toucher l’histoire : fouilles sur Néandertal, évidemment en lien avec l’exposition Néandertal, qui se prolonge jusqu’au 26 janvier 2020.

Armés de leur patience, les archéologues en herbe pourront — du 2 juillet au 2 septembre, de 10 à 17 h — apprendre à brosser la surface d’un sol, tamiser le sable, et ainsi « mettre au jour des répliques d’objets liés au Néandertal », avant de consigner l’information de leurs découvertes.

Tout en s’interrogeant sans doute, durant ce processus de fouilles simulées : « pourquoi cet outil a-t-il été déposé à côté de celui-ci ? Que nous révèle cet emplacement sur ce qui s’est passé ici ? »

Car « notre cousin Néandertal a laissé une foule d’indices avant sa disparition mystérieuse, il y a environ 35 000 ans », rappelle le MCH.

Renseignements : museedelhistoire.ca ; 819 776-7000

Dans le cadre de ses activités estivales gratuites La culture prend l’air, la Ville de Gatineau propose quant à elle le parcours Sur les traces de Samuel de Champlain.

Cette visite guidée à saveur patrimoniale permet de découvrir l’histoire de la rivière des Outaouais, depuis la préhistoire jusqu’à aujourd’hui, et en retraçant le parcours des explorateurs et de la Nouvelle-France.

Ce parcours déambulatoire (le port de bons souliers de marche est recommandé) se fait en compagnie de deux guides-conférenciers : l’archéologue Manuel Lapensée-Paquette et l’historien Michel Prévost.

Deux dates sont prévues : les samedis 17 et 31 août à 14 h. L’itinéraire a pour point de départ le Théâtre de l’Île (1, rue Wellington).

Renseignements : gatineau.ca/patrimoine ; 819 243-2345, poste 2549 ou 2582 (patrimoine@gatineau.ca)

Le rappeur Samian

Samian

Le porte-parole de cette 15e édition n’est nul autre que Samian, le chanteur, documentariste et comédien qu’on a pu voir dans le rôle d’un archéologue dans le film Hochelaga, terre des âmes de François Girard.

Renseignements : moisdelarcheo.com