Cinéma

«La favorite» en tête des nominations des Bafta

LONDRES — Le film historique «La favorite» du réalisateur grec Yorgos Lanthimos a récolté 12 nominations en vue de la 72e cérémonie des Bafta, l’équivalent des Oscars en Angleterre, ce qui le place en tête du peloton des nominations.

Dans cette comédie dramatique se déroulant dans l’Angleterre du XVIIIe siècle, une confidente et une courtisane de la reine Anne se disputent ses faveurs, dans un triangle amoureux teinté d’ambitions politiques.

Cinéma

Un film de guerre patriotique bat des records aux guichets en Russie

MOSCOU - Un film de guerre racontant «le dévouement à la Patrie» d’un soldat soviétique, dernier-né d’une série de productions patriotiques à gros budgets soutenues par l’État russe, bat des records d’affluence en Russie, selon des professionnels du secteur.

Baptisé «T-34», du nom d’un char soviétique symbole de la victoire de l’URSS sur l’Allemagne nazie, ce long-métrage a collecté près de 713 millions de roubles (9,8 millions d’euros) de recettes au cours de son premier week-end d’exploitation, du jamais vu, selon Biouletin Kinoprokatchika, la lettre d’information du secteur.

«C’est un drame sur la façon dont un prisonnier s’échappe d’un camp de concentration fasciste pour essayer de sauver sa vie, son amour et son dévouement à sa Patrie», a écrit le ministère de la Culture russe dans un communiqué.

Son réalisateur Alexeï Sidorov a souhaité «raconter la guerre en attirant la jeunesse sans heurter ceux qui conservent toujours la mémoire de la Grande Guerre Patriotique», poursuit la même source.

Le souvenir de la Grande Guerre Patriotique, le nom donné en Russie au conflit armé entre l’URSS et l’Allemagne nazie, reste la source d’une immense fierté et constitue un pilier essentiel du patriotisme prôné par Vladimir Poutine.

La sortie en début d’année de «T-34» a coïncidé avec celle de «Prazdnik» («La Fête»), une comédie noire se déroulant pendant le terrible blocus de Léningrad (redevenue depuis Saint-Pétersbourg) par l’armée allemande.

A l’inverse de «T-34», qui a bénéficié d’une large couverture dans les médias progouvernementaux, le réalisateur de «Prazdnik» a choisi de diffuser son film sur YouTube après avoir été critiqué et accusé de «blasphème».

Cette comédie financée par des fonds privés a néanmoins atteint près de 800.000 vues sur ce réseau social.

Le ministère russe de la Culture a le pouvoir d’autoriser ou non la sortie en salles d’un film. Début 2018, il avait interdit à la dernière minute la comédie franco-britannique «La Mort de Staline», qui narre de manière burlesque les heures ayant suivi la mort du dirigeant soviétique en 1953.

Parmi les autres grands films patriotiques récemment produits, la comédie romantique «Pont de Crimée. Fait avec amour !» est sortie quelques semaines avant que cette nouvelle structure ne soit au coeur d’un incident militaire entre l’Ukraine et la Russie.

En novembre 2017, un long-métrage sur la victoire inattendue de l’équipe de basket soviétique contre les États-Unis aux JO de 1972 est quant à lui devenu le plus gros succès commercial de l’histoire du cinéma russe.

Cinéma

Alfonso Cuaron, Spike Lee et Bradley Cooper finalistes pour les prix de la DGA

NEW YORK - Bradley Cooper, Alfonso Cuaron et Spike Lee figurent parmi les finalistes du prix de la meilleure réalisation cinématographique de la Guilde américaine des réalisateurs (DGA).

La DGA a annoncé ses cinq finalistes mardi pour l'un des prix les plus prestigieux à être remis avant les Oscars du mois prochain. Alfonso Cuaron est en lice pour son drame en noir et blanc «Roma», Bradley Cooper pour sa reprise de «A Star Is Born» («Une étoile est née») et Spike Lee pour son récit antiracisme «BlacKkKlansman» («Opération infiltration»).

Les autres finalistes sont Peter Farrelly pour «Green Book» («Le livre de Green») et Adam McKay pour «Vice», un film biographique sur l'ancien vice-président américain Dick Cheney.

Ryan Coogler, qui a réalisé le film de superhéros «Black Panther» («Panthère noire»), fait partie des laissés pour compte.

Vallée nommé en télévision

La DGA avait déjà dévoilé lundi ses finalistes dans les catégories liées à la télévision et au documentaire.

Le réalisateur québécois Jean-Marc Vallée est finaliste pour la minisérie «Sharp Objects» («Sur ma peau»). Il avait remporté ce prix en 2017 pour sa série précédente, «Big Little Lies» («Petits secrets, grands mensonges»).

La DGA a aussi annoncé que les films «RBG», sur la juge Ruth Bader Ginsburg, et «Three Identical Strangers», sur des triplés qui avaient été séparés à la naissance, sont finalistes dans la catégorie documentaire.

La Guilde a aussi retenu le film «Free Solo», consacré au grimpeur Alex Honnold, et un documentaire sur Fred Rogers, animateur d'une populaire émission pour enfants aux États-Unis.

Le palmarès de la Guilde américaine des réalisateurs sera dévoilé le 2 février.

Cinéma

Des créateurs de costumes finalistes pour de nouveaux prix canadiens

TORONTO - Le créateur des costumes de «The Shape of Water» («La forme de l’eau»), nommé aux Oscars l’an dernier, et la conceptrice des vêtements de la série «Schitt’s Creek», diffusée à CBC, figurent parmi les finalistes pour de nouveaux prix célébrant les meilleurs costumes de la télévision et du cinéma créés au Canada.

Parmi les finalistes pour les tout premiers prix de la Canadian Alliance of Film & Television Costume Arts & Design, on compte Luis Sequeira pour son travail dans «The Shape of Water». Il est finaliste dans la catégorie des films d’époque contre les concepteurs des costumes de «Maudie» («Maud»), «Indian Horse» («Cheval indien») et «Final Vision».

Luis Sequeira est également nommé dans la catégorie cinéma contemporain pour son travail dans «The Christmas Chronicles» («Les chroniques de Noël») de Netflix, qui affronte «To All the Boys I’ve Loved Before» («À tous les garçons que j’ai aimés») et «Hold The Dark» («Aucun homme ni Dieu») - eux aussi diffusés sur Netflix - et «Harry and Meghan: A Royal Romance», de la chaîne Lifetime.

De son côté, Debra Hanson de «Schitt’s Creek» est finaliste pour avoir créé les costumes d’une famille autrefois très riche, dont les vêtements griffés sont les seuls témoins restants de leur vie ancienne vie dans le luxe.

Elle est finaliste dans la catégorie meilleure télévision contemporaine en compagnie de Michael Ground de «Bad Blood» (Citytv), Rebekka Sorensen-Kjelstrup de «Riverdale» (Netflix) et Lorraine Carson pour son travail dans «The Exorcist» («L’exorciste») (Netflix) et «Siren» (ABC Spark).

Les prix seront remis le 10 février au musée Aga Khan de Toronto.

L’objectif de la remise de prix est de rendre hommage aux citoyens canadiens et aux résidents permanents qui ont travaillé dans des productions au Canada et sur des costumes principalement fabriqués au pays. Pour les coproductions, les organisateurs expliquent qu’au moins la moitié de la création et de la confection des costumes doit se faire au Canada.