Il se pourrait bien qu’Andrée Lachapelle reçoive une récompense posthume au gala des Iris pour sa magnifique composition dans <em>Il pleuvait des oiseaux</em>.
Il se pourrait bien qu’Andrée Lachapelle reçoive une récompense posthume au gala des Iris pour sa magnifique composition dans <em>Il pleuvait des oiseaux</em>.

Une cérémonie double pour les Iris le 10 juin

Personne ne pourra accuser Québec cinéma ne pas avoir fait preuve d’imagination pour le gala des Iris. Puisque la cérémonie célébrant l’excellence dans notre cinéma ne peut se tenir en public en raison de la pandémie, on a imaginé, pour le 10 juin, une cérémonie en deux temps. La majorité des prix seront d’abord remis dans le cadre d’une diffusion sur le Web alors que les gagnants des quatre catégories principales seront accueillis sur le plateau de Bonsoir, Bonsoir!

Les lauréats des meilleurs interprétations masculines et féminines, ainsi que ceux des prix du public et meilleur film seront donc plébiscités en direct de l’émission animée par Jean-Philippe Wauthier sur les ondes d’ICI Télé (et sur Ici tou.tv), à compter de 21h.

Il se pourrait bien qu’Andrée Lachapelle reçoive une récompense posthume pour sa magnifique composition dans Il pleuvait des oiseaux. Dans la catégorie de la meilleure actrice, la regrettée interprète se retrouve toutefois en lice avec Anne-Élisabeth Bossé, fabuleuse dans La femme de mon frère. Anne Dorval (14 jours 12 nuits), Léane Labrèche-Dor (Le rire) et Noémie O’Farrell (Fabuleuses) font aussi partie de la course.

Du côté des acteurs masculins, difficile de déterminer qui sera couronné puisque chacun livre d’inoubliables interprétations: Marc-André Grondin (Mafia Inc) ; Patrick Hivon (La femme de mon frère); Niels Schneider (Sympathie pour le diable); Gilbert Sicotte (Il pleuvait des oiseaux) ainsi que Robin Aubert (Jeune Juliette).

Pour ce qui est des prix du public, Louise Archambault aura deux chances plutôt qu’une avec Merci pour tout et Il pleuvait des oiseaux. Ce doublé est compété par La femme de mon frère (Monia Chokri), Mafia Inc. (Podz) et Menteur (Émile Gaudreault).

Pas moins de sept longs métrages sont dans la course du meilleur film, dont six réalisés par des femmes : Antigone; Fabuleuses; La femme de mon frère; Il pleuvait des oiseaux; Jeune Juliette; Kuessipan; Mafia Inc. Les gens pourront voter à compter du 27 mai, midi.

L’Iris hommage est décerné à la grande cinéaste Alanis Obomsawin.

Parlant de femmes, l’Iris hommage est décerné à la grande cinéaste Alanis Obomsawin. Le prix lui sera remis dans le premier segment de ce «gala sur le sofa», qui débutera à 19h. Diffusée sur le site Web d’Ici télé et d’ARTV ainsi que sur les pages Facebook d’Ici télé et de Québec cinéma, cette partie sera animée par Élise Guilbault, Guillaume Lambert et Mani Soleymanlou. Pas moins de 24 prix Iris y seront remis.

«Nous avons voulu ce Gala, monté en toute sobriété, afin de souligner et de se réjouir ensemble du talent de nos créateurs et de leurs œuvres», a indiqué Ségolène Roederer, directrice générale de Québec Cinéma.