Dans «On Chesil Beach», Billy Howle et Saoirse Ronan incarnent de jeunes mariés dont l’inexpérience et les difficultés de communication les conduiront à une lune de miel désastreuse, à l’été 1962.

Saoirse Ronan: la vie après «Lady Bird»

TORONTO — Saoirse Ronan prend une petite pause. Après le succès de la comédie dramatique Lady Bird, qui lui a valu une troisième nomination aux Oscars, la star irlandaise annonce qu’elle fait la promotion des nouveaux films «On Chesil Beach» et «The Seagull», puis qu’elle prendra un été de congé.

«Vous devez vous remettre à neuf après tout cela», explique Saoirse Ronan dans une récente entrevue téléphonique, faisant référence au tourbillon Lady Bird, qui a obtenu cinq nominations aux Oscars.

«C’était génial. Mon Dieu, c’était un moment incroyable et ça vient tout juste d’arriver, donc c’est toujours très frais dans l’esprit des gens, ce qui est génial. Et j’aime que les gens viennent vers moi et me disent combien ils ont aimé le film et pourquoi ils l’ont aimé et ce à quoi ils pouvaient s’identifier. Mais [...] c’est après avoir parlé d’un fim pendant six mois, vous avez besoin d’une pause. Vous passez par ces étapes où vous êtes très, très ennuyeux et n’avez plus rien à dire, parce que vous avez beaucoup parlé. Puis, vous rechargez votre pile et vous revenez à la normale.

«Donc c’est vraiment important pour moi de faire ça avant de retourner au travail.»

Second roman d’Ian McEwan 
On Chesil Beach, qui prendra l’affiche le 8 juin, est un drame réalisé par Dominic Cooke et inspiré d’un roman d’Ian McEwan, qui a également écrit le scénario.

Saoirse Ronan et Billy Howle incarnent de jeunes mariés dont l’inexpérience et les difficultés de communication se traduisent par une lune de miel désastreuse en Angleterre, à l’été 1962.

C’était la deuxième fois que Saoirse Ronan joue dans un film basé sur un roman d’Ian McEwan après Expiation (Atonement) en 2007, qui avait également valu à l’actrice une nomination aux Oscars.

«Il a grandement contribué à rendre mon expérience si spéciale à un âge si précoce, et donc je suis restée en contact avec lui et je voulais faire autre chose avec lui», raconte l’actrice de 24 ans. «Quand j’avais environ 16 ans, j’ai entendu dire qu’ils voulaient adapter On Chesil Beach au cinéma, mais je n’avais pas le bon âge.»

Heureusement, il aura fallu quelques années pour développer le projet. «J’essayais de trouver quelque chose qui pourrait faire la transition des rôles d’enfant vers des rôles plus adultes, et [cette œuvre] m’était toujours restée à l’esprit», dit-elle.

«En plus d’être une histoire que j’ai aimée et qui m’a brisé le cœur, elle a été écrite par une personne que je connais personnellement. Donc, il m’a toujours semblé que c’était le bon projet pour moi.»

Sur les traces de Mary Stuart
Un autre projet que Saoirse Ronan suit depuis plusieurs années: Mary Queen of Scots, un film à venir auquel elle est attachée depuis l’âge de 18 ans. «Je croyais vraiment en l’importance de raconter son histoire. Ce qui lui est arrivé est tellement fascinant et déchirant.»

«Elle avait beaucoup d’humanité, ce que vous ne voyez pas vraiment chez beaucoup de dirigeants, à mon avis, et certainement pas dans la représentation des dirigeants de cette époque.»

Le film devrait prendre l’affiche à l’hiver — après la pause estivale de Saoirse Ronan.

«Je vais juste faire le plein de vacances, visiter des tas de plages différentes, me faire bronzer un peu, manger des tas de plats délicieux et tout simplement voyager et trouver le prochain projet que je voudrais faire. Mais c’est agréable d’avoir le temps de le faire et d’avoir le temps de vraiment choisir le bon projet et de ne pas me sentir pressée.»