Rami Malek

Rami Malek et Léa Seydoux dans le prochain James Bond

LONDRES — L’Américain Rami Malek jouera le «méchant» et la Française Léa Seydoux la «James Bond girl» dans le 25e opus de 007 — au titre toujours inconnu — aux côtés de Daniel Craig qui se glisse pour la cinquième fois dans le costume de l’espion britannique.

La distribution a été révélée jeudi par l’Américain Cary Fukunaga, lors d’un événement retransmis en ligne depuis la villa en Jamaïque du romancier britannique Ian Fleming, où 007 a vu le jour.

Léa Seydoux, qui avait joué dans Spectre, le dernier volet de la série sorti en 2015, revient dans le rôle de la psychologue Madeleine Swann, fille de M. White, ennemi de Bond dans Casino Royale et 007 Quantum. «Je suis très contente d’être de retour et impatiente de commencer», a-t-elle déclaré.

De son côté, l’Américain d’origine égyptienne Rami Malek, qui a reçu cette année l’Oscar du meilleur acteur pour sa performance dans Bohemian Rhapsody, a laissé entendre qu’il jouerait le méchant, promettant «de faire en sorte que Mr Bond n’ait pas la tâche facile pour sa 25e mission».

Outre Léa Seydoux, reviennent aussi dans ce Bond la Britannique Naomie Harris qui incarne Miss Moneypenny, la fidèle assistante de M, le patron de 007, joué par Ralph Fiennes. Ben Whishaw fait aussi son retour dans le rôle de Q, un geek qui dirige la laboratoire du MI6.

Le mystère demeure en revanche quant au titre de ce nouvel opus. La production a seulement indiqué que des scènes ont été tournées en Jamaïque, en Norvège, en Italie et à Londres.

«Foyer spirituel» de Bond

La productrice Barbara Broccoli a levé un peu le voile sur l’intrigue, en disant que «Bond n’est pas en service actif lorsque le film commence. Il s’amuse en Jamaïque».

C’est dans cette île des Caraïbes que Ian Fleming a créé le célèbre personnage et écrit plusieurs romans le mettant en scène. Pour Barbara Broccoli, la Jamaïque est le «foyer spirituel» de Bond.

La plage the Laughing Waters y avait notamment été filmée dans James Bond 007 contre Dr No, en 1962 au Royaume-Uni, avec Sean Connery et Ursula Andress.

Après la mort du romancier britannique en 1964, sa résidence appelée Goldeneye et située sur la côte nord de l’île, dans la baie d’Oracabbesa, avait été achetée par le chanteur Bob Marley.

Tandis que les réalisateurs précédents de 007 étaient majoritairement britanniques, c’est un Américain qui a été choisi pour les nouvelles aventures cinématographiques de 007, espion élégant, séducteur et accessoirement tueur.

Né en Californie en 1977, Cary Fukunaga a remplacé le Britannique Danny Boyle, réalisateur oscarisé du Pouilleux millionnaire, qui avait jeté l’éponge en août 2018 en raison de «différends artistiques».

Ce changement avait retardé le tournage du film, dont la sortie était prévue à l’automne 2019, une échéance désormais repoussée au 8 avril 2020 selon plusieurs sites spécialisés dans le cinéma.

Fukunaga a notamment réalisé Beasts of No Nation (2015) et Sin Nombre (2009), et mis en scène la première saison de la série à succès True Detective, pour laquelle il a reçu un Emmy en 2014.

À 51 ans, l’acteur britannique Daniel Craig, endosse lui le costume du célèbre espion de Sa Majesté pour la cinquième — et sans doute dernière — fois.

L’acteur avait indiqué qu’il préfèrerait se «tailler les veines» plutôt que de jouer dans un cinquième Bond... avant de finalement confirmer en 2017 sa participation.