<em>Tenet,</em> de Christopher Nolan, le film le plus attendu de l'été.
<em>Tenet,</em> de Christopher Nolan, le film le plus attendu de l'été.

Place au cinéma!

La grosse saison cinématographique sera raccourcie de façon significative cet été. La fermeture des salles pendant trois mois a repoussé la sortie de plusieurs superproductions, parfois jusqu’en 2021 et même 2022! Le retour se fera sous des règles strictes liées à la COVID-19, notamment en limitant le gabarit à un maximum de 50 personnes par représentation — pour les plus grandes salles! La bonne nouvelle, c’est qu’il y aura des films dans les cinémas, mais aussi en vidéo sur demande.

Les choses vont reprendre lentement à l’ouverture puisque les superproductions hollywoodiennes ne seront pas immédiatement offertes. Du moins, celles qui restent. Les films de Marvel et DC Comics, par exemple, sont sérieusement décalés. Exception notable : Les nouveaux mutants (28 août), dernier long métrage de la franchise X-Men, avec Maisie Williams (Arya Stark dans Le trône de fer).

Il demeurait un certain flou artistique sur la date précise d’ouverture de chaque cinéma au moment d’écrire ces lignes, mais ce sera fin juin, début juillet. Les propriétaires de salles doivent se conformer aux règles de la santé publique en redémarrant la machine et composer avec le rappel des employés. Certains veulent attendre l’épuisement de leurs prestations de la PCU avant de retourner au boulot — c’est notamment le cas aux cinémas des Chutes et Lido à Lévis.

Mais avant, les exploitants prévoient présenter des classiques, notamment du cinéma québécois; des films européens, principalement français, habituellement nombreux à prendre l’affiche en mars, avril et mai, ainsi que des longs métrages qui venaient tout juste de sortir lorsque fut décrété le grand confinement. Mais cette offre risque de s’essouffler rapidement.

La reprise

Ce qui explique que les Films Séville se sont dépêchés d’annoncer la sortie de Suspect numéro un, premier long métrage en anglais de Daniel Roby avec Antoine Olivier Pilon, doté d’un budget considérable pour un film québécois. Celui-ci prendra l’affiche le 10 juillet, en même temps qu’Enragé (Unhinged) avec Russel Crowe dans la peau d’un enragé du volant qui perd les pédales (non, il ne s’agit pas d’un remake de L’enragé (1993) avec Michael Douglas, mais ça y ressemble…).

<em>Suspect numéro un</em>, premier long métrage en anglais de Daniel Roby avec Antoine Olivier Pilon

Disney embarquera dans la danse avec la version en images réelles de Mulan (24 juillet). Un autre film familial suivra avec un nouveau volet des aventures de Bob l’éponge : Éponge en eaux troubles (7 août).

Le long métrage que tout le monde attend cet été sera là le 31 juillet : Tenet. Le studio a cédé aux demandes pressantes de Christopher Nolan (Le chevalier noir, Dunkerque…), un ardent défenseur du cinéma en salle. Le réalisateur voulait donner un coup de pouce aux exploitants durement touchés par la pandémie de la COVID-19.

Sinon, c’est plutôt mince : la comédie Made in Italy (7 août), premier film de l’acteur James D’Arcy avec Liam Neeson; le troisième volet des aventures de Bill et Ted, 29 ans après l’original, intitulé Face the Music (14 août) avec Keanu Reeves et Alex Winter ainsi que Let Him Go (21 août) avec Kevin Costner et Diane Lane qui partent à la rescousse de leur seul petit-fils...

<em>Bill et Ted Face the Music</em> avec Alex Winter et Keanu Reeves.

Toutes les dates sont évidemment sujettes à changement selon l’évolution de la pandémie, en particulier aux États-Unis. Les distributeurs québécois vont dévoiler leurs cartes dans les prochaines semaines. On sait par contre que le film français 100 kilos d’étoiles sera présenté à compter du 3 juillet.

Sinon, reste à voir la réaction des cinéphiles. Vont-ils être heureux de profiter de la possibilité d’une sortie au cinéma ou conserveront-ils leurs habitudes de visionner un film dans le confort de leur domicile?

Vidéo sur demande

La pandémie a donné un sérieux coup d’accélérateur à la vidéo sur demande (VSD ou VOD, en anglais). Certains films prévus pour une diffusion en salle se sont retrouvés directement en ligne, Artemis Fowl de Disney, par exemple.

Mais il n’y a pas que les géants de la VSD qui ont profité de cette malheureuse occasion. Plusieurs distributeurs et cinémas ont élargi l’éventail de sorties offertes. Ils investiront fort probablement leurs énergies dans les nouveautés en salle au cours des prochaines semaines.

L’offre de longs métrages va donc se raréfier. Les calendriers sont prévus des mois, voire des années d’avance. Il y aura Irresistible de Jon Stewart avec Rose Byrne et Steve Carrell dans la peau de deux stratèges politiques qui sera disponible en VSD le 26 juin.

Du côté de Netflix, on note The Old Guard (10 juillet) adaptation des BD du même nom avec Charlize Theron, la grosse sortie de l’été du géant de la webdiffusion, et Rencontre fatale (16 juillet).

Apple misera plutôt sur Greyhound (10 juillet) avec Tom Hanks dans la peau d’un commandant de marine qui dirige un convoi de bateaux pendant la Seconde Guerre mondiale.