La plus grande initiative de promotion du cinéma québécois, franco-canadien et autochtone au Canada comprend deux arrêts en Ontario, l’un à Orléans et l’autre à Toronto.

Les arrêts en Ontario de la Tournée Québec Cinéma menacés

Des communautés en Ontario risquent d’être privées de la Tournée Québec Cinéma en raison des coupes du gouvernement de Doug Ford dans les services aux Franco-Ontariens, s’inquiète l’organisme québécois derrière le projet.

La plus grande initiative de promotion du cinéma québécois, franco-canadien et autochtone au Canada comprend deux arrêts en Ontario, l’un à Orléans et l’autre à Toronto.

Ces deux activités étaient financées en partie par un budget partagé entre l’Ontario et le Québec. 

Or, l’Office des Affaires francophones de l’Ontario s’est retiré du projet quelques jours avant l’activité à Orléans, qui a quand même eu lieu du 8 au 11 novembre derniers. 

En raison d’une entente, le Secrétariat du Québec aux relations canadiennes a dû annuler lui aussi son appui financier, soit l’autre moitié de cette enveloppe.

Québec Cinéma craint que de nouvelles compressions se répercutent sur son arrêt à Toronto prévu au printemps 2019 et sur ses activités futures en Ontario. 

L’organisme travaille actuellement avec ses partenaires pour garder sa Tournée dans la province. 

« Nous avons l’intention de tout mettre en œuvre pour maintenir et accroître cette présence partout au Canada et particulièrement en Ontario en cette période qui s’annonce difficile pour les Franco-Ontariens », a fait savoir par communiqué la directrice générale de Québec Cinéma, Ségolène Roederer.

En 2017 et 2018, la Tournée Québec Cinéma a offert plus de 85 projections dans 22 communautés canadiennes. Sa quinzième saison, lancée en octobre dernier, a fait et fera rayonner le cinéma francophone dans toutes les provinces hors Québec et dans deux territoires.