Les 15 films de l'été

C’était difficile à croire il y a deux semaines, mais l’été approche. Et, avec lui, le retour des pétaradantes productions américaines qui, encore cette année, feront la part belle aux superhéros et aux suites de films à succès. Le cinéma québécois, de son côté, fonde beaucoup d’espoir sur une comédie de Ricardo Trogi et le dernier Denys Arcand pour faire courir les foules. Tour d’horizon de la quinzaine de films à surveiller dans les prochains mois, entre la piscine et le barbecue.

1. Avengers: la guerre de l’infini (Avengers: Infinity War)  Le coup d’envoi de la saison des blockbusters est donné cette fin de semaine avec le troisième volet des aventures d’une (autre) amicale de superhéros — Iron Man/Robert Downey Jr, Capitaine America/Chris Evans, Spiderman/Tom Holland,… — confrontée au vilain Thanos. On ne change pas une recette gagnante, surtout pas à Hollywood: les deux premiers épisodes se classent respectivement au cinquième et septième rang des films les plus lucratifs de l’histoire, avec des recettes cumulées de près de 3 milliards $. (27 avril)

2. Mission: Impossible – Répercussions (Mission: Impossible – Repercussions)  Une autre série d’action populaire dont les producteurs cherchent à drainer le plus de jus possible. Dans cette suite directe du volet précédent (La nation Rogue), c’est encore une fois Christopher McQuarrie qui dirige l’increvable agent Ethan Hunt (Tom Cruise) chargé d’éviter un conflit nucléaire, bonjour l’originalité. Malgré ses 55 ans, Cruise a tenu à faire lui-même quelques cascades, quitte à se blesser. Un exemple pour la jeunesse… (27 juillet)

3. Han Solo: une histoire de Star Wars (Han Solo: A Star Wars Story)  La célébrissime guerre des étoiles n’en finit plus de faire des petits. Cette fois, le réalisateur Ron Howard revient sur la genèse du personnage d’Han Solo. On ne rajeunira pas Harrison Ford par la magie des effets spéciaux; c’est plutôt le jeune Alden Ehrenreich qui saute à bord du Faucon Millenium, en compagnie de son grand ami poilu Chewbacca. Le film connaîtra sa première mondiale dans deux semaines au Festival de Cannes. (25 mai)

4. Deadpool 2 Un autre superhéros de l’écurie Marvel qui reprend du service, toujours avec Ryan Reynolds comme porte-étendard. Action, effets spéciaux à profusion et humour irrévérencieux sont à l’honneur dans cette production qui accueille au générique Josh Brolin, dans le rôle du méchant. Lors du tournage à Vancouver, l’an dernier, une pilote d’expérience avait perdu la vie lors d’une cascade à moto effectuée sans casque. (16 mai)

5. Les Incroyable 2 (Incredibles 2)  Quatorze ans après le premier épisode, le réalisateur Brad Bird remet la table pour cette comédie d’animation sur une famille de superhéros. Cette fois, l’homme de la maison doit s’occuper du bébé pendant que madame se frotte au méchant de service. Le premier film avait remporté l’Oscar du meilleur long-métrage d’animation, en plus d’être nommé au prix du meilleur scénario original. (15 juin)

6. Sicario 2: Le jour du soldat (Sicario: Day of the Soldado)  Le réalisateur Denis Villeneuve n’est pas de retour derrière la caméra pour la suite du film de 2018, mais les acteurs Benicio del Toro et Josh Brolin, si. Les deux agents font à nouveau équipe pour affronter les dirigeants d’un cartel de drogues qui font la pluie et le beau temps à la frontière mexicaine. En attendant le fameux mur promis par Donald Trump… (29 juin)

7. Debbie Ocean 8 (Ocean’s 8)  La trilogie Ocean passe au rose. Après les aventures à Sin City de la bande à George Clooney, au tour d’une belle brochette féminine de prendre la relève. Sandra Bullock, Cate Blanchett, Anne Hathaway, Katie Holmes, Helena Bonham Carter, Olivia Munn et la chanteuse Rihanna  font équipe pour dérober un collier de valeur, à l’occasion d’un prestigieux gala à New York. Clooney et le réalisateur des trois épisodes précédents, Steven Soderbergh, agissent comme producteurs et Gary Ross signe la réalisation. (8 juin)

8. En pleine tempête (Adrift)  Après avoir survécu dans le Pacifique à la mère de tous les ouragans, une jeune femme (Shailene Woodley) doit faire preuve de courage et de débrouillardise afin de rester en vie et sauver son fiancé, grièvement blessé. Une histoire de résilience inspirée de «l’incroyable histoire vraie» vécue pendant 42 jours, en 1983, par Tami Oldham. Du réalisateur d’Everest, Baltasar Kormakur. (1er juin)

9. 1991  Après 1981 et 1987, Ricardo Trogi rempile pour une troisième comédie autobiographique. Cette année-là, le futur scénariste et réalisateur, âgé de 21 ans, éprouve l’irrésistible envie de mettre les voiles avec son sac à dos, comme tous ses amis d’université. Pour ce premier grand voyage, il décide d’aller rejoindre la nième femme de sa vie en Italie. «Pis comme d’habitude, ç’a été compliqué.» Jean-Carl Boucher incarne encore une fois l’alter ego de Trogi, Sandrine Bisson sa mère au verbe assassin et Claudio Colangelo son placide de père. (27 juillet)

10. Le monde jurassique: le royaume déchu (Jurassic Park: Fallen Kingdom)  Cinquième volet de la saga à succès — plus de 3,5 milliards$ au box-office — inspiré du roman de Michael Crichton. Dans le dernier épisode, les humains quittaient Isla Nubar en panique, après le saccage du parc d’attractions par les dinosaures. Chris Pratt et Bryce Dallas Howard décident de retourner dans l’île afin de sauver quelques spécimens d’une éruption volcanique imminente. Parmi eux, Blue, le velociraptor domestiqué. Les fans finis seront heureux d’apprendre qu’un sixième (et ultime film) est prévu pour l’été 2021. (22 juin)

11. La chute de l’empire américain  Le retour de Denys Arcand, quatre ans après le décevant Règne de la beauté. D’abord intitulé Le triomphe de l’argent, avant d’être baptisé d’après un clin d’œil à son premier film à succès, nommé à l’Oscar du meilleur film étranger en 1987. Ce drame raconte le récit d’un coursier (Alexandre Landry), docteur en philosophie, qui fuit les lieux d’un cambriolage qui a mal tourné avec un butin abandonné. Également au générique: Mariepier Morin, Louis Morissette, Maxim Roy, Pierre Curzi et Florence Longpré. «Nous, au Canada, vivons confortablement sous le parapluie de la pax americana, mais la pourriture commence à nous infecter, expliquait Arcand cet hiver. L’omnipuissance de l’argent en est un des symptômes.» (28 juin)

12. Gratte-ciel (Skyscraper)  Même si ce film-catastrophe 2.0 rappelle La tour infernale (1975), qui mettait en vedette Steve McQueen et Paul Newman, les comparaisons sont boiteuses. On parle ici d’un thriller où un homme ordinaire (Dwayne «The Rock» Johnson), ancien agent du FBI, cherche à sauver sa famille prisonnière des flammes dans le plus haut gratte-ciel au monde. (13 juillet)

13. Héréditaire (Hereditary)  Chaque été compte son sleeper, ce petit film sorti de nulle part qui fait mouche. Cette année, ce pourrait être ce thriller d’épouvante signé Ari Aster, où une femme (Toni Collette) décide de retourner vivre dans la maison familiale, avec mari et enfants, après le décès de sa mère. Il va alors se passer des trucs surnaturels à vous faire avaler votre pop-corn de travers. Lors de sa première au Festival de Sundance, le film a recueilli sa part d’éloges. (8 juin)

14. Mamma Mia! C’est reparti (Mamma Mia! Here We Go Again)  Fans d’ABBA, préparez-vous à taper du pied pour la suite de l’adaptation du «musical» de Broadway, où les chansons du groupe suédois s’éclatent encore une fois dans le décor féérique de l’île grecque de Kalokairi. Dix ans après le premier épisode qui a fait un malheur au box-office international (600 millions $), la distribution originale est de retour, dont Amanda Seyfried, venue demander conseil à sa mère (Meryl Streep) pour mieux vivre sa grossesse. Absente du grand écran depuis huit ans, Cher incarne le rôle de sa grand-mère. (20 juillet)

15. La Ch’tite famille  Bienvenue chez les Ch’tis avait cassé la baraque en 2008, accumulant plus de 20,4 millions d’entrées au box-office pour devenir le film français numéro un de l’histoire. La tentation était belle pour son créateur, Danny Boon, de récidiver. On retrouve son personnage de Valentin cherchant à faire son chemin dans le monde du design, malgré ses origines prolétariennes. Un coup sur la tête et notre homme retourne en arrière, plus ch’ti (et incompréhensible) que jamais. Line Renaud reprend le rôle de sa mère et Pierre Richard incarne son père. Sorti en France il y a deux mois, le film vient de dépasser la barre des 5,7 millions d’entrées, ce qui en fait le meilleur démarrage pour un film français, depuis... Bienvenue chez les Ch’tis. (4 mai)

AUSSI

Ant-Man et la guêpe / Ant-Man and the Wasp: suite d’un autre film de superhéros (Paul Rudd), celui-là de la grosseur d’une fourmi (6 juillet)… 

•Dans Knock, de Lorraine Lévy, Omar Sy joue un ex-filou repenti qui se fait passer pour un médecin dans un petit village (11 mai)… 

•Diane Keaton, Jane Fonda, Candice Bergen et Mary Steenburgen sont réunies dans la comédie Club de lecture / Book Club où un groupe d’amies fait la découverte du livre Cinquante nuances de Grey (18 mai)…

•Vincent Cassel incarne le célèbre peintre Gauguin (25 mai) dans le film éponyme d’Edouard Deluc (25 mai)… 

•Réalisé par le cinéaste de Québec Jeff Denis, Napoléon en apparte (8 juin) raconte les tribulations d’un jeune comptable lancé à la conquête d’une Joséphine beauceronne… 

•Dans la comédie d’animation Hôtel Transylvania 3, la famille de monstres s’embarque pour une croisière qui vire au cauchemar (13 juillet)… 

•Denzel Washington et le réalisateur Antoine Fuqua font à nouveau équipe dans le drame policier Le justicier 2 / The Equalizer 2 (20 juillet)… 

•Durant l’ère paléolithique, il y a 20 000 ans, un jeune homme cherche à retrouver le chemin de sa tribu dans Alpha (17 août)