Gerard Butler tient le rôle d’un commandant de sous-marin américain dans le film.

La Russie bloque la sortie du film «Opération Hunter Killer»

MOSCOU — Le ministère russe de la Culture a annulé in extremis la sortie prévue jeudi du film hollywoodien «Opération Hunter Killer» dans lequel des soldats américains sauvent le président russe pour empêcher une Troisième Guerre mondiale, invoquant des motifs administratifs.

«La compagnie de distribution n’a pas livré en temps prévu une copie du film de la qualité requise à la cinémathèque d’État Gosfilmofond», a indiqué le ministère russe de la Culture dans un communiqué pour justifier l’interdiction de distribution.

Adaptation d’un livre de George Wallace et Don Keith, Opération Hunter Killer raconte l’histoire d’un commandant de sous-marin américain inexpérimenté, contraint de faire équipe avec une unité de Navy Seals dans les eaux de l’océan Arctique pour venir à la rescousse du président russe. Ce dernier est retenu en otage par des terroristes russes, menés par le ministre de la Défense, qui préparent un coup d’État et menacent de déclencher une Troisième Guerre mondiale.

Le film, dans lequel joue Gary Oldman, devait sortir dans 850 salles de Russie. 

En septembre, Opération Hunter Killer avait déjà été privé de sortie en Ukraine, en vertu d’une loi introduite récemment dans un contexte de tensions russo-ukrainiennes interdisant les films considérés comme glorifiant l’armée russe. «Le film est tombé sous le coup d’une loi et a été interdit. Son interdiction a été décidée il y a un mois», a confirmé à l’AFP un représentant de la compagnie ukrainienne Kinomania, chargée de sa distribution, qui a refusé de donner son nom.