La liste: les mal-aimés de Star Wars

 Chewbacca

À la fin du tout premier film, la princesse Leia honore les héros responsables de la destruction de la station spatiale Étoile de la mort : une médaille pour Han Solo, une médaille pour Luke Skywalker… Mais pas pour Chewbacca, qui avait pourtant bien fait sa part. Si on parlait le wookiee, on entendrait sans doute dans le rugissement final du grand poilu la dénonciation de cet acte flagrant de discrimination.  Geneviève Bouchard

Jabba the Hutt

L’aspect repoussant de cette limace géante (et accessoirement le fait qu’il veut la peau de Han Solo) y est sans doute pour beaucoup dans l’aversion que nous lui portons. Gageons toutefois que de nombreux fans lui sont reconnaissants et se sont découvert un nouveau fantasme quand il a réduit la princesse Leia au rang d’esclave en bikini doré…  Geneviève Bouchard

Lando Calrissian

Lui, on l’a tellement haï quand il a trahi son vieil ami Han Solo pour le livrer à Darth Vader dans L’empire contre-attaque (1980). Le salaud! Se sentant coupable, il va se racheter en joignant l’Alliance rebelle et contribuer grandement à la victoire de celle-ci dans Le retour du Jedi (1983). Le personnage joué par Bill Dee Williams sera de retour dans L’ascension de Skywalker (en décembre).  Éric Moreault

Kylo Ren / Ben Solo

Difficile d’éprouver de la sympathie pour un gars qui a tué son père (dans Le Réveil de la force, 2015), puis son maître à penser pour devenir commandant suprême (dans Le dernier Jedi, 2017)! Et pourtant, on dirait bien que Ben Solo ne l’a pas eu facile avec le paternel, ce qui l’a poussé du côté obscur. Mais avec Darth Vader comme grand-père, difficile de ne pas être torturé...  Éric Moreault

Jar Jar Binks

Habitant de la planète Naboo, la créature amphibienne Jar Jar Binks a fait sa première apparition dans La menace fantôme, en 1999, au grand dam des fans de la série qui l’ont pris en grippe, le trouvant grotesque. Tout le contraire du réalisateur George Lucas qui déclarait récemment qu’il s’agit de son personnage favori…  
Normand Provencher