L’acteur canadien Jim Carrey a déclaré, que ses croquis versent peut-être dans la grossièreté, mais qu’ils constituent une manière créative d’exprimer son opposition politique.

Jim Carrey défend ses caricatures de l’administration Trump

BEVERLY HILLS, Calif. - Jim Carrey affirme que ses caricatures qui ridiculisent l’administration Trump sont une réponse civilisée à ce qu’il a appelé un «cauchemar».

L’acteur canadien a déclaré, lors d’une réunion de critiques de télévision lundi, que ses croquis versent peut-être dans la grossièreté, mais qu’ils constituent une manière créative d’exprimer son opposition politique.

Parmi ceux qui ont été victimes des caricatures de l’acteur âgé de 56 ans figurent le président américain Donald Trump et la secrétaire de presse de la Maison-Blanche, Sarah Huckabee Sanders.

Le dessin de cette dernière a été jugé sexiste et intolérant par le père de Mme Sanders, l’ancien gouverneur de l’Arkansas Mike Huckabee.

Certains critiques ont qualifié le dessin d’affreux, mais l’acteur affirme qu’il a simplement illustré «l’essence» de Mme Sanders.

Jim Carrey sera en vedette dans la nouvelle série de Showtime intitulée «Kidding» qui commence le 9 septembre. Elle raconte l’histoire d’un animateur de télévision pour enfants qui est frappé par une tragédie familiale.