Hors champ

La citation de la semaine

«Employée du mois? Pourquoi pas “reine des connes” tant qu’à y être!»

— Emma Peeters (Monia Chokri) une aspirante actrice qui réussit bien mieux dans son boulot alimentaire que dans sa carrière dans Emma Peeters de Nicole Falo

Premières images

Natalie Portman en vedette pop volcanique? Après l’avoir vue dans Le cygne noir, ça semble en effet à sa portée. Après sa présentation à Venise, Vox Lux, réalisé par Brady Corbet (L’enfance d’un chef, 2015), sert de véhicule à la campagne pour une candidature de Portman à l’Oscar de l’actrice… de soutien. C’est qu’elle n’apparaît qu’à la moitié du film. Raffey Cassidy (Mise à mort du cerf sacré) interprète Céleste dans son adolescence et la fille de Céleste dans la deuxième partie. Anyway. La bande-annonce nous en fait voir de toutes les couleurs pour ce film qui semble inspiré de la carrière et des tourments de Lady Gaga. Sortie prévue: 7 décembre.

Gros plan

Il y a de bonnes actrices et il y a Tilda Swinton. Une artiste à part entière, qui aime autant la performance que le jeu. Elle a maintenant une autre corde à son arc: celle de réalisatrice. À première vue, on dirait une vidéo baroque mettant en vedette ses chiens, des Springers anglais. Sauf qu’il s’agit d’un projet multidisciplinaire avec le contre-ténor Anthony Roth Costanzo, qui chante ici sur une composition d’Handel. La vidéo fera partie de Glass Handel, une installation présentée à New York à partir du 26 novembre. De toute évidence, Swinton a un réel talent à la réalisation. Mais on veut vraiment qu’elle continue à jouer!

Plan large

Qu’est-ce qui arrive quand la vénérable BBC demande à plus de 200 critiques provenant de 43 pays leurs meilleurs films dans une autre langue que l’anglais? Un solide top 100, qui fait large part au cinéma français (le quart), très peu aux femmes (4 sur 100) et très peu aux longs métrages du XXIe siècle dans les 25 premiers (4, dont Une séparation d’Asghar Farhadi – vidéo). Mais sérieusement, c’est vraiment une liste de films à voir avant de mourir (la voici: bbc.in/2PxDmB2). Je devrais sérieusement m’y mettre, je dépasse la moitié, mais guère plus…

Retour en arrière

L’Halloween à peine derrière nous, plusieurs se vautrent déjà dans la frénésie de Noël. Voici l’antidote par excellence, mélange halluciné des deux fêtes: L’étrange Noël de monsieur Jack. Le film d’animation-culte de Tim Burton, qui a eu 25 ans lundi, met en vedette Jack Skellington, le roi-citrouille de la ville d’Halloween, peuplée de monstres, goules, zombies et démons de tout acabit. Tout ce beau monde décide de fêter Noël avec la pagaille qu’on imagine… Un classique.