Alden Ehrenreich et Joonas Suotamo dans «Solo: une histoire de Star Wars»

Avant Cannes, Star Wars et Han Solo sont à Hollywood

LOS ANGELES — Avant d’atterrir à Cannes mardi, le Faucon Millenium a débarqué en grandeur nature à Hollywood, jeudi soir, pour l’avant-première du nouveau spin-off de la saga «Star Wars», consacrée à Han Solo.

Une ribambelle de vedettes de ce nouveau film dérivé sur la galaxie lointaine a foulé le tapis rouge: Alden Ehrenreich, qui interprète Han Solo, Woody Harrelson (Non, ce pays n'est pas pour le vieil homme), Emilia Clarke — Daenerys Targaryen dans le Trône de fer — ou encore Donald Glover qui joue Lando Calrissian.

«Tout à propos de ce film vous prépare à ce que vous savez déjà», ironise Emilia Clarke qui a le rôle de Qi’ra, l’amie d’enfance d’Han Solo. «Et je pense que la façon dont nous y arrivons est satisfaisante», pronostique «la mère des dragons».

Car il aura fallu plus de 40 ans pour, enfin, voir la première rencontre entre les deux contrebandiers, le jeune Han Solo et Lando Calrissian.

L’intrigue de Solo: une histoire de Star Wars se situe avant l’épisode IV de la saga, sorti en premier en 1977. Ce deuxième spin-off — après Rogue One sorti en 2016 — revient sur la jeunesse du pilote franc-tireur Han Solo allié à l’Alliance rebelle.

Si les fans de la saga savent déjà que Calrissian a perdu son Faucon Millénium dans un jeu de cartes avec Han, ils ont découvert un extrait de ce moment-clé le mois dernier, diffusé par les studios Disney.

C’est Qi’ra (Emilia Clarke) qui incite Han Solo à affronter Lando Calrissian aux cartes. Les deux hommes vont jouer leurs vaisseaux spatiaux.


La distribution de «Solo: une histoire de Star Wars» sur le tapis rouge jeudi à Los Angeles

Donald Glover a vu un avantage immédiat dans son interprétation de Calrissian: les fans ont commencé à le reconnaître comme le parieur le plus sexy de la galaxie lorsqu’il est allé s’acheter une pizza le jour de l’annonce de sa participation au film.

Dans son incarnation de rappeur, sous le nom de Childish Gambino, l’acteur a déjà défrayé la chronique ces derniers jours. Il vient de sortir un clip coup de poing This is America, portrait très sombre des Etats-Unis, aux 74 millions de vues sur Youtube en cinq jours.

Ron Howard, réaliseur oscarisé est aux manettes de Solo: une histoire de Star Wars et son film sera présenté en sélection officielle hors compétition mardi avant de sortir dans les salles obscures françaises le 23 mai et deux jours plus tard sur les écrans américains.

Chewbacca a aussi marché sur le tapis rouge hollywoodien jeudi soir. Le compagnon de route d’Han Solo couvert de poils est interprété, comme dans Star Wars : les derniers Jedi par Joonas Suotamo, basketteur finlandais mesurant 2.08 mètres.

«C’était intéressant d’aborder cette période quand Chewbacca ne connaît pas Han, il ne connaît pas toutes ces personnes, il est dans une très mauvaise passe et il cherche un moyen de s’en sortir.»