Ita O’Brien, gardienne discrète de l’intimité des acteurs

Cinéma

Ita O’Brien, gardienne discrète de l’intimité des acteurs

Charlotte Durand
Agence France-Presse
Article réservé aux abonnés
«Il va mettre sa main là, toi tu poses la tienne ici puis tu entames la fellation»: la Britannique Ita O’Brien, véritable vedette de l’ombre dans l’industrie du cinéma, y a popularisé le métier de «coach d’intimité», un rôle discret chargé du consentement sur les plateaux.
<em>Sam</em>: Un suspense sans longueur **** [VIDÉO]

Cinéma

Sam: Un suspense sans longueur **** [VIDÉO]

Félix Lajoie
Félix Lajoie
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
CRITIQUE / Le deuxième long métrage de Yan England, Sam, est un suspense bien réussi qui nous plonge dans l’histoire bouleversante d’un nageur de haut niveau, joué par Antoine Olivier Pilon. Loin du film d’action sportif, c’est une œuvre touchante qui risque de plaire à toute la famille.
<em>Croisière dans la jungle </em>: Échouage numérique ** 1/2 [VIDÉO]

Cinéma

Croisière dans la jungle : Échouage numérique ** 1/2 [VIDÉO]

Éric Moreault
Éric Moreault
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
CRITIQUE / Deux vedettes — Emily Blunt et Dwayne Johnson, en l’occurrence — et un plaisir évident ne suffisent pas à masquer le fait que Croisière dans la jungle (Jungle Cruise) s’est échoué sur un gros écueil : les images générées par ordinateur. Le numérique incarne les décors en toc de l’époque. Le spectateur a trop conscience que l’imitation de la réalité n’est pas celle-ci…
<em>Le chevalier vert</em> : Une magistrale adaptation **** [VIDÉO]

Cinéma

Le chevalier vert : Une magistrale adaptation **** [VIDÉO]

Éric Moreault
Éric Moreault
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
CRITIQUE / Il est ironique que deux films inspirés de la légende du roi Arthur prennent l’affiche à une semaine d’intervalle. D’autant que tout les sépare. Kamelott s’inscrit dans la lignée des Monty Python alors que David Lowery signe une magistrale adaptation cinématographique d’une des légendes la plus connue de l’époque, celle du Chevalier vert (The Green Knight).
<em>Maria Chapdelaine </em>: Sébastien Pilote trépigne d'impatience

Cinéma

Maria Chapdelaine : Sébastien Pilote trépigne d'impatience

Mariane Guay
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
Alors que son film Maria Chapdelaine a été sélectionné pour participer au Festival international du film de Toronto (TIFF), dans la section Contemporary World Cinema, le réalisateur Sébastien Pilote espère que son long métrage parviendra à rejoindre les Québécois.
Dwayne Johnson et Emily Blunt, unis par l’humour

Cinéma

Dwayne Johnson et Emily Blunt, unis par l’humour

Éric Moreault
Éric Moreault
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
La chimie entre Dwayne Johnson et Emily Blunt dans Croisière sur la jungle (Jungle Cruise) n’a rien de feinte. Même pendant la conférence de presse échevelée à laquelle a assisté Le Soleil, elle crevait les yeux. Les deux acteurs se bidonnaient en se rappelant les heureux moments passés sur le tournage de cette comédie d’aventures grand public signée Disney. Comme on dit en bon québécois, ça déconnait ferme.
La Mostra de Venise annonce d’autres grandes premières mondiales

Cinéma

La Mostra de Venise annonce d’autres grandes premières mondiales

Lindsey Bahr
Associated Press
Article réservé aux abonnés
Après le Dune de Denis Villeneuve, le Festival international du film de Venise a dévoilé lundi une programmation tout étoilée de premières mondiales, dont Spencer de Pablo Larrain, avec Kristen Stewart dans le rôle de la princesse Diana, et le drame médiéval de Ridley Scott The Last Duel, avec Matt Damon, Ben Affleck et Adam Driver.
<em>Anormal</em>, le nouveau thriller de M. Night Shyamalan, démarre en tête du box-office nord-américain

Cinéma

Anormal, le nouveau thriller de M. Night Shyamalan, démarre en tête du box-office nord-américain

Agence France-Presse
Article réservé aux abonnés
Le nouveau thriller fantastique de M. Night Shyamalan, Anormal, s’est hissé immédiatement en tête du box-office nord-américain avec 16,5 millions de dollars d’entrées pour son premier week-end dans les salles, selon les chiffres provisoires publiés dimanche par un cabinet spécialisé.
Alexandre Astier: La saga <em>Kaamelott </em>«s’emballe»

Cinéma

Alexandre Astier: La saga Kaamelott «s’emballe»

Yves Bergeras
Yves Bergeras
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Le délai de 10 ans qui sépare la fin de la télésérie française Kaamelott – prononcé  «camelote», à l’anglaise – et la sortie du film (repoussé à plusieurs reprises, pour différentes raisons, dont la pandémie de COVID) correspond exactement au «temps narratif» que le réalisateur Alexandre Astier a imposé à son récit. Dix années se sont en effet écoulées depuis la disparition d’Arthur et le «retour du roi» qui sert de point de démarrage au film – annoncé comme le premier d’une trilogie.
Suzanne Lindon : Bon sang ne saurait mentir

Cinéma

Suzanne Lindon : Bon sang ne saurait mentir

Éric Moreault
Éric Moreault
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
Inutile de se raconter d’histoires, comme celui de Charlotte Gainsbourg, le patronyme de Suzanne Lindon ne ment pas — ses parents sont les célèbres acteurs Sandrine Kiberlain et Vincent Lindon. Précoce elle aussi, la Française a tourné à 19 ans le très épuré Seize printemps, son premier long métrage, sélectionné à Cannes. Un brin timide, mais très articulée, la jeune femme a accordé une entrevue au Soleil sur ce drame romantique qu’elle a écrit et réalisé, histoire toute simple d’une ado qui tombe en amour avec un homme plus âgé. Pandémie oblige, nous l’avons rejoint par visioconférence en janvier.
<em>Il était une fois dans l’Est </em>: Je te trompe moi non plus *** 1/2 [VIDÉO]

Cinéma

Il était une fois dans l’Est : Je te trompe moi non plus *** 1/2 [VIDÉO]

Éric Moreault
Éric Moreault
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
CRITIQUE / Ne vous laissez pas tromper par le titre, il ne s’agit pas d’une nouvelle version remastérisée d’Il était une fois dans l’Est (1974) d’André Brassard d’après Michel Tremblay (ni d’une variation sur les films de Leone). Mais les deux créateurs auraient aimé le cadre naturaliste et ces gens «ordinaires» qui doivent se débattre avec les tourments du cœur dans ce très réussi long métrage intimiste ancré dans la Russie villageoise.
<em>Ciel rouge sang</em> : Aimer le monstre *** [VIDÉO]

Cinéma

Ciel rouge sang : Aimer le monstre *** [VIDÉO]

Éric Moreault
Éric Moreault
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
CRITIQUE / Pas facile de revisiter un genre aussi codé (et usé) que le film de vampires. Mais Ciel rouge sang (Blood Red Sky) amalgame, avec une certaine cohésion, fantastique, suspense et drame familial en un long métrage qui va autant plaire à l’amateur d’émotions fortes qu’à ceux qui cherchent un peu plus de substance qu’un bain d’hémoglobine à la violence gratuite.
Mostra: Bong Joon-ho présidera le jury

Cinéma

Mostra: Bong Joon-ho présidera le jury

Agence France-Presse
Article réservé aux abonnés
Le réalisateur sud-coréen de Parasite, Bong Joon-ho, présidera le jury de la prochaine Mostra de Venise, aux côtés de l’actrice Française Virginie Efira et de la cinéaste chinoise Chloé Zhao, ont annoncé mercredi les organisateurs.
Une Palme d’or audacieuse décernée à <em>Titane</em>

Cinéma

Une Palme d’or audacieuse décernée à Titane

Éric Moreault
Éric Moreault
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
CANNES — Le jury s’est distingué par son audace en décernant la Palme d’or à Titane de Julia Ducournau. Cette 74e édition du Festival de Cannes a marqué les esprits comme étant celle d’un certain retour «à la normale» après l’annulation de celle de 2020 en raison de la pandémie. Mais pas autant que cette récompense suprême, saluée sous les bravos de l’assistance au Grand théâtre Lumière, samedi soir.
Festival de Cannes: perdre la tête...

Cinéma

Festival de Cannes: perdre la tête...

Éric Moreault
Éric Moreault
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
CANNES — Pas d’inquiétude, le titre ne fait pas référence à ma santé mentale. Quoique, à près de 30 films en dix jours et quantité de textes… Hasard de la programmation ou volonté du délégué général Thierry Frémaux, allez savoir, les deux derniers films de la compétition de cette 74e édition du Festival de Cannes abordent la question de la santé mentale. Et Les intranquilles de Joachim Lafosse s’y attaque de front en montrant l’impact sur la personne qui souffre, mais aussi les graves répercussions sur sa famille.
Festival de Cannes: Léa Seydoux, la reine sans couronne [VIDÉOS]

Cinéma

Festival de Cannes: Léa Seydoux, la reine sans couronne [VIDÉOS]

Éric Moreault
Éric Moreault
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
CANNES — Léa Seydoux se retrouve à l’affiche de trois films de la compétition (et du Arnaud Desplachin présenté en première mondiale). Cette 74e édition consacre, par la force des choses, son talent naturel, son grand registre et son charisme, qui font d’elle l’une des meilleures actrices de sa génération. La beauté de 36 ans n’a toutefois pu enfiler sa couronne, privée d’accès en raison de son test positif à la COVID-19. Ce qui ne l’empêche pas de briller dans France.