Christelle Bilodeau entre les portraits signés de Roger Waters et Paul McCartney.
Christelle Bilodeau entre les portraits signés de Roger Waters et Paul McCartney.

Christelle Bilodeau : Maîtriser l’art du portrait… et des réseaux sociaux

Léa Harvey
Léa Harvey
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
En 2011, Le Soleil rencontrait Christelle Bilodeau, jeune portraitiste de Saint-Agapit, alors qu’elle venait de conquérir le cœur de Paul McCartney, au Centre Bell, grâce à l’un de ses dessins. Neuf ans après «le plus beau jour de sa vie», la trentaine entamée et des dizaines de portraits derrière la cravate, l’artiste cumule près de 14 000 abonnés sur Instagram et exporte ses œuvres dans le monde entier.