À 21h37 samedi soir, pendant le spectacle attendu du groupe Imagine Dragons, le Festival d’été a annoncé l’évacuation des plaines d’Abraham en raison des conditions météorologiques. Les forts vents seraient la principale cause de l’annulation des spectacles.

Chaos entourant l'évacuation des Plaines

Si les organisateurs du Festival d’été de Québec affirment que l’évacuation du site, samedi soir, s’est déroulée «dans le calme» et «de façon rapide», l’avis n’est pas partagé de tous les festivaliers.

À 21h37 samedi soir, pendant le spectacle attendu du groupe Imagine Dragons, le FEQ a annoncé l’évacuation des plaines d’Abraham en raison des conditions météorologiques. Les forts vents seraient la principale cause de l’annulation des spectacles.

«Quoique très déçue pour les festivaliers, je suis extrêmement fière de l’efficacité de l’équipe du Festival qui a su gérer cette situation hors du commun avec brio. L’évacuation des lieux s’est faite de façon rapide et sécuritaire», a fait savoir la nouvelle directrice générale du FEQ, Anne Hudon, dans un communiqué de presse envoyé samedi soir.

Complètement détrempés, les dizaines de milliers de festivaliers se sont dirigées vers les sorties, tous en même temps, à l’annonce de l’annulation du spectacle. Si plusieurs ont réussi à sortir rapidement, d’autres n’ont pas eu la même chance. 

Plusieurs internautes sur Facebook et Twitter ont dénoncé le plan d’évacuation des organisateurs.  

«SVP... Revoyez sérieusement votre plan d’évacuation. Heureusement ce soir c’était pour des raisons de météo... autrement ça se serait probablement mal passé, très mal», peut-on lire sur Twitter, sous la publication d’annulation du spectacle du compte du Festival d’été. 

Le «manque de sortie» déploré par plusieurs festivaliers a fait en sorte que le temps d’attente pour sortir du site était très long pour les festivaliers situés dans certains secteurs. Plusieurs parlent de 45 minutes… 

«Beaucoup d’issu[es] bloqu[ées] par des agents de sécurité.... Qui ont même repouss[é] des gens avec une clôture pour barrer une sortie! Gestion de crise à revoir...», peut-on aussi lire sur Facebook, sous la publication du compte du FEQ. 

Beaucoup d’internautes ont aussi utilisé l’ironie pour exprimer leur mécontentement. 

«Vous aussi, vous avez été des supers pro en nous aiguillant sur les sorties de secours et en effectuant l’évacuation rapidement #ironie.»

Clôtures brisées…

Plusieurs personnes s’affairaient à pousser les clôtures entourant les Plaines afin de trouver une sortie. Ils étaient d’ailleurs encouragés par plusieurs festivaliers… coincés eux aussi dans la foule. 

Radio-Canada rapporte même qu’un homme s’est empalé dans une barrière, en tentant de sortir par une petite issue. Sa blessure serait profonde, mais ne mettrait pas sa vie en danger. Il a été pris en charge par des ambulanciers.

Retour à la maison compliqué

Après avoir réussi à sortir des Plaines, les festivaliers ont dû faire preuve à nouveau de patience pour revenir à la maison. On a signalé beaucoup d’attente pour le retour en autobus, et beaucoup de bouchons pour les voitures. C’était à prévoir, étant donné la quantité de personnes ayant le même but en tête : se mettre au sec, et au chaud.  

«En cette fin de spectacle quelque peu précipitée, nous concentrons nos ressources vers le centre-ville. Merci de votre collaboration pour que tout se déroule rondement», avait déclaré le Réseau des transports de la Capitale (RTC) sur ses comptes. 

Le RTC assurait aux clients que son équipe mettait tout en œuvre afin de vider les zones de montées le plus rapidement possible avec les ressources disponibles. 

Les files interminables aux arrêts d’autobus ont causé beaucoup de trafic également sur les trottoirs. 

Un incident sur le chemin Sainte-Foy à l’intersection de la rue Holland a aussi créé quelques moments d’attente supplémentaires. Le trajet du Métrobus 807 a été perturbé. 

Services d’urgences occupés

Le corps policier du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) a mis en place son plan de circulation plus tôt que prévu. Beaucoup d’agents se trouvaient sur les routes afin de diriger les festivaliers.

«Je peux vous confirmer que de notre côté la sortie s’est bien déroulée», a indiqué Sandra Dion, porte-parole du SPVQ en poste samedi soir.