Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
La première émission du Variété de Star Académie a été plombée par plusieurs problèmes techniques.
La première émission du Variété de Star Académie a été plombée par plusieurs problèmes techniques.

Changement de garde à Star Académie

Mario Boulianne, directeur de l'information
Mario Boulianne, directeur de l'information
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Un premier membre de Star Académie tombe au combat... et ce n’est pas un des candidats.

Le réseau TVA semble avoir très peu résisté à la critique et il a remercié le réalisateur du Variété du dimanche, Yves Lefebvre, après seulement une diffusion. 

Selon les informations confirmées au Droit par les Productions Déferlantes — par l’entremise de son équipe de communications—, il sera remplacé par Daniel Laurin qui réalisera les cinq prochains Variété de Star Académie.

Comme c’était prévu au début de l’aventure, Maxime Bissonnette-Théoret sera à la barre des six dernières émissions de la saison.

Pourtant reconnu pour sa vaste expérience des émissions spéciales comme les galas de l’ADISQ ou La Voix, des sources ont confié au chroniqueur Hugo Dumas de La Presse + que Yves Lefebvre aurait écopé pour un ensemble de problèmes dont il n’était pas le seul responsable.

Problèmes techniques et critiques

Une série de problèmes techniques ont frappé l’émission de plus de deux heures et demie marquant le grand retour de Star Académie dimanche soir. Lors de cette première soirée animée par Patrice Michaud, on a pu constater des ennuis avec l’éclairage et le son lors des premières minutes. Il est ainsi facile d’en déduire que ces ennuis à l’éclairage auraient pu chambouler les décisions du réalisateurs, surtout concernant les plans de caméras.

Au lendemain de ce qui devait marquer le grand retour de l'émission-phare de TVA, plusieurs critiques ont fusé sur les réseaux sociaux et sur les pages facebook de plusieurs médias.

On pouvait lire la frustration des fans de la première heure qui ont descendu en flamme cette nouvelle mouture. 

Il serait malhonnête, ici, de comparer les deux époques. 

Lors des premières années qui ont dévoilé au public le talent de Marie-Mai ou de Marie-Élaine Thibert, entre autres, on a assisté à l’émergence de nombreuses émissions culturelles comme La Voix ou Révolution qui viennent un peu fausser les données. Mais le principal facteur qu'il faut considérer, c'est l’absence de public dans cet immense studio.

De l’expérience

Quant à Daniel Laurin, il est loin d’être un nouveau-venu dans l’espace télévisuel québécois. 

Il a été à la barre d’émissions de variétés comme Révolution (saison 1 et 2), La semaine des 4 Julie, La Voix (saison 3) ainsi que certaines diffusions de En direct de l’univers au cours des derniers mois.

Pas plus tard que la semaine dernière, il a réalisé la diffusion en direct de La Face cachée de la lune sur les ondes de Télé-Québec et toujours sur ce même réseau, il est derrière la console de Belle et Bum depuis 2009.

Récipiendaire de cinq prix Gémeaux, Laurin était, selon nos informations, le réalisateur désigné de Star Académie jusqu’à ce qu’il démissionne dans les derniers mois de 2020.