Cary Elwes, («The Princess Bride»)

Cary Elwes et Wallace Shawn au Comiccon d'Ottawa

«The Princess Bride» («La Princesse Bouton d’or») a beau avoir échappé aux griffes du prince Humperdinck il y a plus de 30 ans, son cinéma reste d’actualité : Cary Elwes et Wallace Shawn, deux têtes d’affiche du film culte, seront reçus au prochain Comiccon d’Ottawa.

Du 10 au 12 mai, quelque 40 000 Jedis, superhéros et autres adeptes de fantaisie et de science-fiction investiront le centre EY d’Ottawa. Comme chaque année depuis huit ans, des étoiles du cinéma, de la télévision et de la bande dessinée feront un tour à la grand-messe de la culture geek, qui a annoncé vendredi une nouvelle salve d’invités. Ceux-ci participeront à des discussions devant public et rencontreront leurs admirateurs.

Signe que The Princess Bride ne s’est pas laissée oublier depuis sa sortie en salles en 1987, les Ottaviens demandaient la présence des interprètes du palefrenier Westley et du cruel Vizzini depuis des années. Un autographe ou une photo ? « Comme vous voudrez », répondra probablement le charmant écuyer, qui apparaîtra aussi dans la troisième saison imminente de Stranger Things.

« Quand un film vous donne de bons souvenirs d’enfance ou d’adolescence et que vous devenez parent, vous voulez les montrer à vos enfants, détaille le porte-parole du Comiccon, Jason Rockman. C’est comme Star Wars ou Harry Potter ; les bons films ont toujours une autre vie. Que Princess Bride en ait une, ce n’est pas surprenant pour moi. »

Blockbusters et bandes dessinées

Au rayon des nouveautés, les amateurs de science-fiction auront l’occasion de serrer la main, la pince ou le tentacule de vedettes de blockbusters récents et de séries en vogue. On y croisera Mark Sheppard (Supernatural, Battlestar Galactica) ainsi que Mike Colter (The Defenders, Une femme exemplaire, Luke Cage), qui avait dû s’absenter l’an dernier en raison de ses obligations de tournage.

Mike Colter («Luke Cage»)

Sera également de la partie l’actrice Pom Klementieff, qui donne corps à la superhéroïne Mantis (Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2, Avengers : La guerre de l’infini et bientôt Avengers : Phase Finale). À noter pour les geeks francophones : sa langue maternelle est celle de Molière, la comédienne étant d’origine française et ayant habité Montréal et Québec. Une rareté dans un milieu majoritairement anglophone. « C’est vraiment cool, ce n’est pas tous les jours qu’on peut parler dans sa langue maternelle avec quelqu’un qui est une grande vedette comme ça, souligne Jason Rockman. Je l’avais rencontrée au Comiccon de Montréal l’an dernier et elle est vraiment cool avec ses fans. Je suis excité pour les gens à Ottawa qui vont la rencontrer ! »

Pom Klementieff («Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2»)

Au chapitre de la bande dessinée, les visiteurs croiseront les auteurs et illustrateurs de bandes dessinées Dan Parent (Archie, Kevin Keller), David Lloyd (V pour Vendetta) ainsi que Ronn Sutton et Janet Hetherington, duo créatif établi à Ottawa (Elvira, maîtresse des ténèbres). Les mordus de Batman verront aussi le visage de Kevin Conroy, qui prête sa voix au justicier de Gotham City dans plusieurs dessins animés en anglais.

Ces invités s’ajoutent à ceux dévoilés plus tôt en février. Ils côtoieront Jennifer Morrison (Il était une fois, House), Sean Schemmel (la voix anglophone de Goku dans Dragon Ball) et John Barrowman (Arrow, Doctor Who, Torchwood) – ce dernier, souligne Jason Rockman, a la réputation d’être un conférencier spectaculaire qui ne recule devant rien pour divertir son public : on l’aura notamment vu monter sur scène vêtu d’une foule de costumes, dont une jupe et des talons hauts. En BD, Arthur Suydam (The Walking Dead, Deadpool, Marvel Zombies), Geof Isherwood (Docteur Strange, Sorcerer Supreme, Daredevil), Mike Grell (Green Lantern, Green Arrow), Mike Zeck (The Punisher, Captain America, Les Guerres secrètes), Renée Witterstaetter (The Sensational She-Hulk) et Tom Fowler (Venom) seront au rendez-vous.

Une nouvelle cuvée de célébrités sera annoncée d’ici l’événement.

Pour les familles

Ce huitième Comiccon se veut plus accessible aux familles. Le vendredi et le dimanche, l’entrée sera gratuite pour les enfants de 12 ans et moins ; le coût des activités du samedi a été réduit à 6 $. « On voulait vraiment donner la chance aux familles qui ont plusieurs enfants de venir au Comiccon et que ce soit moins dispendieux. C’est toujours un événement familial ; cette année, ça va l’être encore plus. »

Pour ébouriffer les petits et les grands, une palette de jeux vidéos avec équipements de toutes les époques sera mise à leur disposition. Des jeux d’évasion de type escape room seront aussi au programme.

+

POUR Y ALLER

Quand? Du 10 au 12 mai 2019

Où? Centre EY

Renseignements : ottawacomiccon.com