Le calendrier culturel, 1er octobre 2019

Les événements à venir dans le monde des arts.

Laurence Nerbonne en feu à la SJD

Laurence Nerbonne se produit à la salle Jean-Despréz, ce vendredi 4 octobre, à 20 h, à quelques jours de sa rentrée montréalaise (le 14 novembre, elle offrira son spectacle Mettre le feu au Club Soda, entourée de danseurs).

Laurence Nerbonne

Sur son deuxième album, Feu (2018), co-réalisé par Philippe Brault, la chanteuse originaire de Gatineau propose une pop urbaine, empruntant à l’électro, au trap et au hip hop. Entre coups de gueule et coups d’éclats lumineux, elle dit souhaiter « bousculer l’ordre établi pour façonner le monde à sa façon ».

Billets : ovation.qc.ca ; 819-243-8000

***

Nouvelle soirée d’humour au Troquet

Le bar Le Troquet sera l’hôte mensuel d’une nouvelle série de spectacles d’humour, qu’animera Mikael Dallaire, humoriste de la relève originaire de Gatineau. La première des soirées Humour au Troquet se tiendra le samedi 5 octobre à 20 h.

Mikael Dallaire

Ce mois-ci, Alphé Gagné, Antoni Remillard, Patrik Guillotte et Erik St-Jean se relaieront au micro. Ces soirées auront lieu les premiers samedis du mois. On pourra systématiquement y rencontrer deux humoristes de la région d’Ottawa-Gatineau, et deux du Grand Montréal, précise Mikael Dallaire.

Renseignements : letroquet.ca ; 819-205-9060 ; Facebook

***

Les toiles d’une centenaire

La Galerie Old Chelsea célébrera le 100e anniversaire de naissance de l’artiste-peintre Millie Rutledge avec une exposition de ses travaux récents. L’exposition The Late Show, qui prendra l’affiche du 4 au 23 octobre (783, route 105), réunira des paysages lyriques et des compositions abstraites réalisés à l’aquarelle et à l’encre de Chine.

Millie Rutledge

L’Ottavienne Mildred M. Rutledge, née le 4 octobre 1919, « continue à trouver de nouvelles façons d’utiliser la peinture et aime beaucoup expérimenter », souligne la programmatrice des lieux, Anne Swiderski. « Elle utilise la couleur de façon subtile et évocatrice. Ses œuvres épurées traduisent une réaction intensément personnelle à la terre », poursuit-elle.

Renseignements : galerieoldchelsea.ca ; 613-748 7528

***

La rudesse poétique du Nord ontarien

La poétesse franco-ontarienne Véronique Sylvain lance son recueil Premier quart (Éditions prise de parole) le 5 octobre, à 13 h, au Clocktower Brew Pub (422, rue MacKay) d’Ottawa. Véronique Sylvain réside à Ottawa. Dans ce recueil, elle revisite le Nord de l’Ontario qui fut son berceau.

«Premier quart», de Véronique Sylvain

Au fil de ses souvenirs, l’auteure « tente de comprendre les drames et réalités à l’œuvre dans le rude climat nordique ». Ses poèmes la confrontent « à ses propres combats, à la solitude, à la tristesse, à l’angoisse, et à l’hiver qui invite à l’introspection ». 

Renseignements : vsylvain@editionsdavid.com ; 613-695-3339

***

L’idéal, jusqu’aux extrêmes

Le Théâtre Catapulte présente Embrigadés, pièce ayant pour thème la radicalisation, le vendredi 4 octobre à 19 h 30, à La Nouvelle Scène. Signée par trois plumes du théâtre Les Pentures, à Québec, cette pièce à saveur documentaire donne la parole à trois adolescents dont les destins entrecroisés vont faire basculer l’existence. Les personnages seront amenés « à questionner leurs croyances et leurs valeurs dans ce qu’elles ont de plus fondamentales, au point où ils se rallient à des groupes extrémistes, inspirés par l’anarchisme, le nationalisme identitaire et le djihadisme ».

«Embrigadés» sera présentée le 4 octobre prochain à La Nouvelle Scène.

Servi par un texte « rythmé et sans détour », Embrigadés se déploie en monologues entrecoupés de retours en arrière, « dans une langue directe et crue ». Ses concepteurs invitent le public « à reconsidérer notre perception du processus de radicalisation ». Le spectacle sera suivi d’une discussion avec les artistes, animée par Sébastien Parent, d’Unique FM.

Renseignements : nouvellescene.com ; 613-241-2727

***

Un café au confluent de l’Afrique et d’Ottawa

L’art et la culture africaine seront à l’honneur, pour la toute première édition du Café culturel africain dans la région de la capitale. Cette rencontre se tiendra le 4 octobre, de 17 h à 20 h, à la galerie d’art Rafetna (25, chemin de Montréal) d’Ottawa, autour d’une dégustation de café. Des invités spéciaux seront présents. La galerie Rafetna cherche à instituer un espace de réseautage et de rencontre entre les cultures et vise à « créer des ponts entre les peuples à travers l’art ».

Renseignements : 873-353-0835 ; 613-710-5333 ; freudyams@gmail.com (Freudlyne Amoussou)

***

Operator à la Galerie SAW

Le groupe Operators est attendu sur la scène de la Galerie SAW (67, rue Nicholas) le 4 octobre à 20 h 30. Daniel Boeckner (Wolf Parade) et son quatuor montréalais « post-punk analogique » survoleront leur dernier album, Radiant Dawn, qui s’était retrouvé sur la longue liste du prix Polaris, et revisiteront leur matériel moins récent.

Le groupe Operators se donnera en spectacle, à Ottawa, le 4 octobre prochain.

Tim Kingsbury, d’Arcade Fire, a pris la basse et arrangé Low Life, la chanson qui ferme l’album. La bande Legal Vertigo – du rock indé de Montréal – assurera leur première partie.

Renseignements : centre-saw.com ; 613-236-6181
Billets : ticketfly.com

***

Une demeure sous les arbres

Suzanne Joubert invite le public au vernissage de sa nouvelle exposition J’habite ma propre demeure le 6 octobre, de 14 h à 17 h, à la galerie Jean-Claude Bergeron (150, rue St-Patrick). L’exposition, qui réunit une vingtaine de toiles et d’œuvres sur papier récentes, tiendra l’affiche du 3 au 27 octobre.

L'exposition «J'habite ma propre demeure», de Suzanne Joubert

L’artiste y poursuit l’exploration hyperréaliste de son thème de prédilection : la forêt, « qui l’habite » au point qu’elle en a fait « sa propre demeure ». « Le peintre a mission de faire voir ce qu’on regarde sans voir. L’art n’est pas le réel ; il est ce que fait l’artiste avec le réel comme matériau », indique Suzanne Joubert.

Renseignements : galeriejeanclaudebergeron.ca ; 613-562-7836

***

Journée pour réfléchir sur l’inclusion 

Le jeudi 3 octobre, le Centre culturel du Vieux-Aylmer (cabaret La Basoche) sera le théâtre d’un colloque d’une journée sur le thème Les arts et la culture échangent sur l’inclusion. De 9 h à 17 h, on pourra participer à une série de conférences, ateliers et débats autour de la diversité et des pratiques inclusives dans le domaine des arts. Les frais de participation (incluant un dîner), sont de 25 $ (20 $ pour les membres de l’organisme Culture Outaouais), auxquels s’ajoutent les frais d’Eventbrite. Culture Outaouais adopte une politique « payez ce que vous pouvez » pour faciliter l’accès à ceux et celles pour qui le prix d’entrée constituerait un frein.

Inscription et billets : Eventbrite.ca