Le calendrier culturel, 18 juin 2019

Les événements à venir dans le monde des arts.

Doublé visuel à la Galerie de l’école en pierre

La Galerie de l’école en pierre, à Portage-du-Fort, accueillera le vernissage de ses deux nouvelles expositions le vendredi 21 juin, de 18 h à 20 h. 

Emily McCann signe dans Le calme avant la tempête une série de mandalas et de peintures inspirées de la nature. 

De son côté, dans Intro/Outro, la peintre Sheila McGregor dit « explorer les voies de la beauté de tous les jours qui peuvent encourager les personnes découragées ». 

Il sera possible de visiter les expositions les fins de semaine jusqu’au 21 juillet. 

Par ailleurs, la Galerie indique que d’autres expositions suivront cet été, y compris dans le cadre de son volet de cours d’art.

Renseignements : artpontiac.com ; 819-647-2291

Le calme avant la tempête, acrylique, encre.

+
Les 35 ans d’art de Jean-Yves Guindon

L’artiste en arts visuels Jean-Yves Guindon souligne à la fois ses 70 ans de vie et ses 35 ans de carrière. 

Pour célébrer, tous sont invités à souper à l’hôtel Double Tree d’Aylmer le jeudi 20 juin, à 18 h. 

Sous la présidence d’honneur du maire de Gatineau Maxime Pedneaud-Jobin, la soirée – agrémentée en musique par le groupe Band’Neige, de la Petite-Nation – mettra en vente des tableaux de M. Guindon par encan crié. 

Les profits iront à la Maison Mathieu-Froment-Savoie. 

Les billets sont disponibles au coût de 125 $.

Renseignements et billets : 

mmfs.org ; 819-770-3900 ; direction@mmfs.org

Jean-Yves Guindon souligne à la fois ses 70 ans de vie et ses 35 ans de carrière.

+
Beautés fugaces

« Éternelle ». « Impermanence ». 

Pourtant contradictoires, ces deux termes se retrouvent réunis dans le titre de l’exposition qui débutera le vendredi 21 juin à la Galerie Old Chelsea. 

L’explication ? 

À travers son art, la photographe Sylvie Sabourin ne cherche pas à changer le monde, explique la galerie, mais à « apporter une touche de beauté et de sérénité dans la vie des gens à travers ses images ». 

Toujours à la recherche d’instants de calme et de beauté, Mme Sabourin capture des états temporaires, fugitifs, de façon à les immortaliser. 

Un vernissage est prévu le dimanche 23 juin, de 13 h à 16 h. 

Son exposition pourra être visitée jusqu’au 10 juillet.

Renseignements : galerieoldchelsea.ca

+
L’œil de l’Ontario français

Le Muséoparc Vanier inaugurera le mardi 25 juin l’exposition rétrospective du photographe Jules Villemaire, de 17 h à 19 h. 

Originaire de Vanier, « l’œil de l’Ontario français » a passé l’essentiel de sa carrière dans la région d’Ottawa et de l’Est ontarien. 

Entre 1980 et 2010, M. Villemaire a été le témoin privilégié de la vie communautaire et culturelle de la région. 

Au fil de ses expositions, il a croqué les portraits, entre autres, de travailleurs forestiers du nord de l’Ontario, de femmes et de sans-abri. 

L’évolution de la technologie au tournant du millénaire lui a ensuite inspiré différents projets artistiques. 

L’exposition Jules Villemaire, l’œil de l’Ontario français gardera l’affiche jusqu’à la fin octobre.

Renseignements : museoparc.ca

+
Pow-wow estival au parc Vincent Massey

Le Festival autochtone du solstice d’été invite autochtones et allochtones à célébrer l’arrivée de la saison chaude au parc Vincent Massey d’Ottawa, du jeudi 20 au dimanche 23 juin. 

La grande fête proposera une série d’ateliers sur le savoir autochtone, de l’artisanat aux enjeux contemporains, ainsi qu’un volet musical dont font partie Eagle and Hawk, Nelson Tagoona et Logan Staats. 

Pour la première année, la compétition culinaire INDIGICHEF fera s’affronter des chefs de partout au Canada et invitera le public à goûter leurs créations le vendredi soir. 

La compétition de pow-wow, clou du festival qui attire des chanteurs et danseurs de partout en Amérique du Nord, aura lieu les samedi et dimanche dès midi.

Renseignements : ottawasummersolstice.ca

+
Le Wapiti africain

Le conte Wapiti l’orphelin et la Calebase sera présenté le samedi 22 juin à 14 h 30 à la bibliothèque publique de Gloucester Nord (2036 Ogilvie), à Ottawa. 

Tous deux conteurs et marionnettistes, les Montréalais Pertulien Floribert Bantsimba et Catherine Simard raconteront en mots, en musique, en chant et en danse l’histoire de Wapiti, orphelin du village africain isolé de Ngonda, et de sa recherche de son père qu’il n’a jamais connu. 

La représentation est gratuite.

Renseignements : biblioottawalibrary.ca

+
L’immigration au féminin

Trente-neuf portraits en noir et blanc signés Sue Mills prendront l’affiche à la Galerie Montcalm à compter du jeudi 20 juin. 

Leur fil conducteur : chacun donne un aperçu de l’univers d’une femme immigrante différente. 

Provenant de 29 pays et établies dans toutes les régions du Québec, ces femmes partagent des brins de leur vie dans des témoignages joints aux photos. 

Cette série, fait savoir l’artiste installée à Saint-André-Avellin, est « un hommage au courage des femmes immigrantes, une célébration de la diversité et de l’échange culturel ». 

Un vernissage est prévu le soir du lancement, à 19 h, en présence de Mme Mills. 

Il sera possible de visiter Être femme immigrante au Québec jusqu’au 11 août.

Renseignements : gatineau.ca