Le calendrier culturel, 17 septembre 2019

Les événements dans le monde des arts.

Du « beau » monde attendu au Beau’s Oktoberfest

Le Beau’s Oktoberfest célèbrera là sa 11e édition les 20 et 21 septembre, à Vankleek Hill. Deux scènes seront installées en plein centre du village (92, Main Street West). L’occasion d’apprécier des artistes canadiens bien établis tels que The New Pornographers, Jenn Grant, le duo néoécossais Neon Dreams (vendredi 20), le rappeur Shad, Caravane, Birds Of Bellwoods (samedi 21) ou de découvrir d’autres formations musicales moins connues (What If Elephants ; John Jacob Magistery ; Pales Lips ; L’Affaire Pelican ; Oakhearts; Northgang; The Hallions; The Highdives; Mobina Galore; The Peelers; The Penske; Lost Love; Audio Visceral ; Fairmounts; Jon Creeden & The Flying Hellfish; Thunderkok; Bussieres). 

Neon Dreams

Le festival est organisé par la brasserie ontarienne Beau’s. Depuis sa création en 2009, l’initiative a généré plus de 710 000 $ de profits en faveur d’organismes de bienfaisance et de groupes communautaires. Outre des ateliers sur la bière, le festival propose des activités amusantes, une « Kinderfest » pour les enfants, un camping et un système de navettes en autobus depuis Ottawa, Cornwall et Montréal.

Renseignements et billets : beausoktoberfest.ca ; 866-585-2337

Apprivoiser la peur des Maîtres du monde

La Galerie UQO fait le postulat que Les Maîtres du monde sont des gens, au fil d’une exposition signée par l’auteur et illustrateur Clément de Gaulejac, à découvrir du 18 septembre (Vernissage à 17 h) au 19 octobre (101, rue Saint-Jean-Bosco). M. de Gaulejac donnera par ailleurs une conférence le 18 septembre (de 11 h 30 à 12 h 30) au sujet des frayeurs qu’inspirent ces « grandes fortunes » de ce monde, au sein desquels, dit-il sourire en coin, « il semble exister une conscience inquiète d’une ‘insurrection qui vient’, un cataclysme inévitable dont on ne sait pas s’il sera révolutionnaire ou climatique, mais dont on cherche à se prémunir en achetant des îles et des bateaux de luxe ». Plongeant dans les mythes anciens (depuis le déluge et l’Arche), l’exposition « cherche à saisir le caractère tragicomique de ce catastrophisme ». M. de Gaulejac « puise aux sources de notre sidération collective devant le mythe de la fin du monde [...] avec comme trame de fond, la montée globale des eaux. »

Renseignements : galerie.uqo.ca ; 819-595-3900 poste 1575 ; calculmental.org

Trois soirs de fête indé avec le festival INDÉO

La fête de la musique indépendante en Outaouais, INDÉO, se tiendra finalement les 19, 20 et 21 septembre à l’église Christ Church (101, rue Symmes) d’Aylmer. Au programme, une soirée jazz en compagnie du Delphinus Jazz et du Jean-Pierre Zanella Quartet ; une soirée folk avec Kimberly Sunstrum et le spectacle Il était une fois... Félix, signé Stephan Côté ; et une soirée blues animée par Lucas Haneman Express et Roxanne Potvin.

Renseignements : Facebook [indeofete]

Billets : gotix.tunestub.com

Moonfruits en version kaléidoscope

Le duo Moonfruits célébrera la francophonie à la Bibliothèque publique d’Orléans, le 23 septembre, avant de donner un concert collectif en compagnie Mehdi Cayenne, Mélissa Ouimet, Kimya et Julie-Kim, au MIFO, le 25, pour la Journée des Franco-Ontariens. Le 23, dans le cadre de la semaine de la francophonie ontarienne, le duo donnera un atelier bilingue portant sur la musique folk et trad franco-canadienne. Intitulé Kaléidoscope musical, le concert du 25, est prévu à 18 h 30 au Mouvement d’implication francophone d’Orléans (MIFO ; 6600, rue Carrière). En plus d’interpréter leur propre répertoire, les artistes serviront de musiciens aux autres invités, sur scène.

Pertes d’identités au centre Voix visuelle

Le centre d’artistes Voix visuelle (67, avenue Beachwood; 2e étage) propose deux expositions parallèles, l’une de Yannick Guéguen et l’autre de Doris Lamontagne, jusqu’au 22 octobre. Yannick Guéguen présente l’ouvre vidéo Parcours sonores, qui invite à découvrir un lieu à travers le regard d’un tiers, et la composition sonore et visuelle Sandscape. Doris Lamontagne invite quant à elle le spectateur à créer un personnage imaginaire, en réalité virtuelle ou sur papier, dans son installation Ici | Ailleurs. On s’y livre à « une exploration de l’espace des jeux de réalité augmentée dans lequel l’individu se perd, et où son identité s’efface ». Le vernissage aura lieu le 19 septembre à 17 h,

Renseignements : voixvisuelle.ca

Taktika : une icône du rap au Minotaure

Nom iconique du rap québécois, le duo Taktika débarque au Minautore samedi 21 septembre, avec un septième album en poche, Tant que j’respire. Le duo composé de B-Ice et T-Mo a secoué la région de Québec au tournant des années 2000, pavant ainsi la voie aux FouKi, Koriass et Loud de ce monde. S’ils sont désormais pères de famille, avec des emplois ‘sérieux’, ils n’ont jamais arrêté leur carrière musicale. 

Le duo Taktika (B-Ice et T-Mo)

Convaincus que leur musique « pouvait changer des vies », ils s’en servent disent-ils pour « inspirer les jeunes » et les inciter à devenir de meilleures personnes. Paru le 6 septembre, Tant que j’respire a fait appel a de nombreux invités parmi les plus talentueux de la scène rap keb. Parmi ces visages connus : les vétérans Dramatik, Imposs et leurs vieux comparses du collectif 83, ou encore les « jeunes loups » que sont Rymz, Souldia, Sarahmée et Mindflip. Ce sont les fans eux-mêmes, qui, sondés via les médias sociaux, ont suggéré les noms des invités, le titre de l’album et les villes que le duo allait visiter en spectacle. Mindflip assurera leur première partie.

Renseignements : Facebook [Minotaure] ; www.lepointdevente.com

L’identité mexicaine en photos

UNAM-Canada (55, promenade du Portage) lancera son exposition photographique 500 ans plus tard… Le Mexique et l’identité mexicaine, le 19 septembre à 17 h 30. Elle réunit plus de vingt clichés en noir et blanc du photographe et journaliste mexicain Pedro Valtierra. 

L’exposition met l’accent sur la composante autochtone de l’identité mexicaine et sur l’influence des langues autochtones du Mexique sur la langue espagnole. Elle se poursuit jusqu’en janvier 2020, complétée par des graphiques statistiques, des extraits de documents historiques, et d’autres éléments contextuels. Photographe, journaliste et fondateur de l’agence et de la revue Cuartoscuro, M. Valtierra a reçu de nombreuses distinctions au Mexique et à l’étranger.

Renseignements : canada.unam.mx/es ; 819-777-8626

Burlesque 101

Propulsion Scène (330, rue Notre-Dame, Gatineau) présente L’ABC du burlesque, le 20 septembre à 20 h. Ce spectacle proposé par Burlesque Outaouais se décompose en tableaux qui retracent l’histoire du burlesque.

 Randi Rouge présente un numéro classiciste inspiré du striptease typique des années ‘50 ; le performeur Oliver Easy évoquera le néo-burlesque des années 90, quand on a ouvert l’effeuillage aux hommes. En compagnie de Killsey Van HellSin, le public aura un aperçu de burlesque néo-classique, avec le genre «métalesque», associé à la musique métal

Renseignements : propulsion@vieux-gatineau.com ou 819-669-2224 

Billets : lepointdevente.com

Tournée pour découvrir les artistes de Cantley

L’Association Art de l’ordinaire invite le grand public à venir à la rencontre de l’art en participant à la Tournée des artistes et artisans, qui se tiendra à Cantley les deux derniers week-ends de septembre (les 21, 22, 28 et 29 septembre). La Tournée propose un itinéraire au fil d’ateliers d’artistes et d’artisans (peinture, dentelle, ébénisterie, poterie, etc.), aux quatre coins de la municipalité. Cette nouvelle édition met en lumière la jeune relève artistique, dont des œuvres seront exposées à divers points d’arrêt de la Tournée. Une brochure disponible sur le site web de l’organisme identifie le trajet à suivre à travers Cantley. L’an dernier, 22 artistes et artisans étaient répartis sur une dizaine de sites à travers le territoire de la municipalité. La Tournée avait accueilli plus de 600 visiteurs, retrace le président d’Art de l’ordinaire, Gérald Lanoix. « Nous sommes fiers de célébrer et de rendre accessible l’art et l’artisanat une fois de plus cette année, tout en permettant de tisser des liens auprès de la communauté de Cantley et des environs», lance M.Lanoix, en invitant «petits et grands à venir à notre rencontre et à échanger sur l’art et la vie».

Renseignements : artdelordinaire.com ; 819-827-8617 ; artdelordinaire@hotmail.com