Calendrier culturel, 28 janvier 2020

Les événements à venir dans le monde des arts.

Half Moon Run vient faire blêmir Ottawa

Le groupe Half Moon Run investit l’aréna de la Place TD, vendredi 31 janvier. Le concert bénéficiera de la présence de Taylor Janzen, à titre d’invité spécial. 

Le quatuor alt-pop, alt-folk, ou indie rock psychédélique (les étiquettes varient selon les oreilles) a fait paraître son troisième album, A Blemish in the Great Light, en novembre dernier. 

Half Moon Run

Au sein du groupe figure l’Ottavien (de naissance) Devon Portielje. 

En 2016, Half Moon Run a reçu le Juno du groupe-révélation de l’année.

Billets : 613-232-6767 ; tdplace.ca


Travis Cormier, Justin Lagacé et Samantha Neves à la salle Odyssée

Justin Lagacé et Travis Cormier s’amènent en plateau double à la salle Odyssée, ce 29 janvier. 

Les deux rockeurs ont été des candidats vedettes de l’émission La Voix, dans l’équipe d’Éric Lapointe (en 2019 pour le Gatinois Justin Lagacé ; en 2016 pour Travis Cormier). 

Justin Lagacé

Justin Lagacé sera entouré des Hillbilly Brothers. Sur certaines chansons, il se fera accompagner par la chanteuse Samantha Neves, une autre Gatinoise ayant participé à l’aventure de La Voix 7, l’an dernier. 

Travis Cormier viendra clore la soirée.

Billets : 819-243-2525 ; salleodyssee.ca


Du gros rock pour une bonne cause

La station de radio Rebel 101.7 présente le concert Rock the CURE, qui n’a rien à voir avec le groupe The Cure, mais beaucoup à voir avec la lutte contre le cancer. 

Le samedi 1er février, dès 19 h, le bar Minotaure (3, rue Kent) accueillera Cynical Sons et quatre autres formations qui « déménagent » : CeVilain, Colorsfade, Hartford et Ooluu. 

Le groupe Cynical Sons

Tous les bénéfices de ce concert seront reversés à la Fondation du cancer de la région d’Ottawa (10$ à l’avance). 

Le public peut également donner davantage, via le site de sociofinancement Go Fund Me (gofundme.com/f/Rock-the-cure819).

Renseignements : Facebook

Billets : cynicalsons.ticketleap.com


Quand « la différence » imprègne la toile

La galerie Old Chelsea ouvre ses portes aux travaux d’Alix Parisien, une artiste de l’Outaouais aux prises avec le syndrome de Down. 

« Je suis une jeune femme trisomique. Je n’aime pas parler de ça, mais il faut que vous le sachiez », prévient Alix Parisien, qui, n’ayant pas été acceptée au sein du programme artistique universitaire qu’elle comptait intégrer, a alors suivi son « propre cheminement » via les camps artistiques du Musée des beaux-arts du Canada et de la ville de Gatineau, ou auprès d’artistes de la région. 

« J’ai besoin de peindre [au quotidien]. J’aime toutes les couleurs mais surtout toutes les nuances de bleu. J’ai un style original, un peu naïf mais pas tout à fait », détaille Alix Parisien. 

Elle explore un style primitif, nourri par des « formes audacieuses, exubérantes, fraîches et épurées », souligne la Galerie. L’exposition Vive la différence y est à l’affiche du 31 janvier au 20 février (783, route 105, Chelsea, au-dessus du restaurant Les Fougères). 

Le public est invité à un vernissage, le dimanche 2 février de 13 h à 16 h.

Renseignements : galerieoldchelsea.ca ; 613-748-7528


Prisme en mode romantique

À l’approche de la Saint-Valentin, l’ensemble Prisme consacre sa soirée du 1er février à un répertoire romantique. 

La formation de musique de chambre (hautbois, clarinette, cor, basson, quatuor à cordes et piano) interprétera des œuvres de Rachmaninov, Poulenc, Saint-Saëns, Franz Schreker, et la pièce Quintette, du Québécois André Mathieu. 

Le concert Rachmaninov, Mathieu et le romantisme sera présenté à la salle Jean-Despréz de la Maison du citoyen, dès 20 h.

Billets : 819-243-8000 ; odyssee.ca ; ovation.qc.ca


L’Éthiopie, origine du monde

L’ethnologue Patrick Bernard donnera à trois reprises la ciné-conférence L’Éthiopie, sur la piste des origines, présentée dans le cadre de la série des Grands Explorateurs. 

Le 2 février, à 13 h 30, 16 h 30 et 19 h 30, à la Maison de la culture de Gatineau, il partagera ses connaissances sur cette Abyssinie qu’il voit comme « le berceau et sanctuaire de l’humanité ». 

Un film documentaire permettra d’apprécier la culture de peuplades exotiques et le quotidien de tribus reculées, depuis les zones montagneuses du pays jusqu’à la basse vallée de l’Omo, refuge de sociétés pastorales semi-nomades. 

Ethnographe de renom, Patrick Bernard est fondateur d’ICRA (International Commission for the Rights of Aboriginal people). Dans sa démarche, entamée il y a plus de 40 ans, Patrick Bernard « s’attache à redonner une voix aux peuples sans voix ». 

Selon lui, « notre mode de vie actuel » et nos réflexes religieux « ont émergé des entrailles de ce pays qui a su jusqu’à aujourd’hui assurer la survivance [...] des traditions millénaires – grâce, entre autres, au fait qu’il n’a jamais été colonisé ».

Renseignements et billets : lesgrandsexplorateurs.com


Lancement du recueil Raconter l’Est ontarien

Les éditions David invitent le public à Alfred pour le lancement du recueil Raconter l’Est ontarien, qui se tiendra le vendredi 31 janvier, de 17 h à 19 h, au restaurant Le Chardo. 

Ce livre signé par un collectif d’auteurs est le fruit du concours d’écriture Racontez-nous l’Est ontarien, organisé par les éditions David au printemps 2019. 

Raconter l'Est ontarien

Ce concours visait à rassembler des textes évoquant tant la zone géographique, que ses résidents, ses lieux, sa culture ou les histoires qui y circulent, « bref ce qui en fait son caractère unique ». 

Une quarantaine de textes composent le recueil.


Mishka Lavigne au Cabaret des variétés littéraires

L’auteure Mishka Lavigne est au centre du nouveau Cabaret des variétés littéraires, tenu ce 28 janvier au Troquet. 

La dramaturge et traductrice – qui a été lauréate d’un prix littéraire du gouverneur général en 2019 (catégorie Théâtre) – répondra aux questions de Julien Morissette, de Transistor Média. 

Mishka Lavigne

L’événement sera enregistré devant public (l’entrée est gratuite). Ce cabaret se déroule dans le cadre des activités hors les murs du Salon du livre de l’Outaouais (SLO). 

La soirée fera l’objet d’une captation audio en perspective d’une baladodiffusion qui sera diffusée au cours de la prochaine édition du SLO, tenu à la fin février.

Renseignements : Facebook [Cabaret des variétés littéraires]