Calendrier culturel, 24 septembre 2019

Les événements à venir dans le monde des arts.

Les jeunes bougent avec KRONOS 

Les familles sont conviées à venir sauver la planète en compagnie des agents spatio-temporels KRONOS, qui offriront – gratuitement – Kronos, la spatiofête, les 27 et 28 septembre, à 18 h (animation de 18 h à 19 h ; spectacle de 19 h à 20 h). 

Ce spectacle destiné aux 5-12 ans est conçu pour développer l’activité physique de son jeune public : les agents KRONOS arrivent du futur pour prélever parmi la foule du Kruptonium, « une substance que le corps génère lorsqu’on a du plaisir à bouger ». 

L’activité se passe à la place de la Francophonie (sur le sentier culturel, à côté du Théâtre de l’Île). En cas de pluie, l’événement aura lieu à la salle Jean-Despréz. 

Le passage des agents KRONOS s’inscrit dans le cadre des Journées de la culture et du programme La culture prend l’air, de la Ville de Gatineau.

Renseignements : kronosexperience.com ; Facebook [Kronos, la spatiofête]


La Croisée des mots s’exporte à Ottawa

La série de rencontres mensuelles avec des auteurs de la francophonie canadienne se déplace à Ottawa. À compter du 25 septembre (Jour des Franco-Ontariens), et jusqu’au mois de mai 2020, La Croisée des mots proposera huit lectures gratuites. 

Des œuvres récentes seront lues par leurs auteurs respectifs. Les invités en profiteront pour discuter de littérature avec l’animateur Hugues Beaudoin-Dumouchel et répondront aux questions du public. Le premier de ces 5 à 7 littéraires sera consacré à Lisa L’Heureux, lauréate du prix littéraire Trillium 2019. 

Ces rencontres mensuelles auront lieu à La Nouvelle Scène. L’initiative est organisée en collaboration avec la Bibliothèque publique d’Ottawa et l’Association des auteures et auteurs de l’Ontario français. 

Renseignements : biblioottawalibrary.ca/fr ; aaof.ca


Découvrir l’Inde en images et en danse

La série Matinée café est de retour au Centre des arts Shenkman (Théâtre Richcraft). Cette série de spectacles présentés en après-midi débute le 25 septembre, avec Du chai au Taj, un spectacle mêlant photographie et danse. 

La danseuse Sonia St-Michel et le photographe David Lopez s’allient pour offrir un voyage à la découverte d’une culture millénaire, du Taj Mahal et des monastères du Petit Tibet, dans des odeurs de thé chai et le raffinement de la danse indienne. 

La série Matinée café entend transporter le public dans une aventure autour du monde, au fil de trois productions musicales et/ou dansées. 

La seconde, Indigenous Experiences, célébrera la culture autochtone du Canada le 23 octobre ; la dernière, Chansons d’amour et musique du monde, présentée le 20 novembre, arpentera la planète sur des rythmes latins-jazz entrelacés de classiques de la chanson française.

Renseignements : shenkmanarts.ca ; 613-580-2700


Prisme : un prodige et son maître

L’Ensemble Prisme lance sa 14e saison avec un concert dédié à Mozart, et à celui qui lui enseigna la musique : Joseph Haydn. 

Le concert Mozart et son maître se tiendra le 28 septembre à 20 h, à la Salle Jean-Despréz. 

Pour l’occasion, Frédéric Lacroix sortira son piano-forte. 

Billets : ovation.qc.ca ; 819-243-8000


Un livre-portrait sur un peintre portraitiste

Benoît Cazabon lance son livre Bernard Aimé Poulin, un portrait, le mercredi 25 septembre à la Galerie Jean-Claude Bergeron (150, rue St-Patrick) à Ottawa. 

Son livre trace en mots le portrait du peintre portraitiste Bernard Aimé Poulin, né à Windsor en 1945, et qui a produit quelque 3 000 tableaux au fil d’une carrière de 50 ans. 

« J’ai tenté de percer la curiosité, les connaissances, l’émotion et l’inachevé qui motivent l’artiste Bernard Poulin », confie M. Cazabon. Professeur universitaire, l’auteur a reçu la Médaille du jubilé de la reine Elizabeth. 

Son livre est préfacé par l’ex-premier ministre Jean Chrétien, qui partage sa « grande admiration » pour Bernard Aimé Poulin. Le public est convié à un 5 à 7 pour saluer l’auteur et son sujet, ainsi que l’éditeur Marcel Broquet et l’équipe de production. 

Renseignements : galeriejeanclaudebergeron.ca ; info@galeriejeanclaudebergeron.ca ; 613-562-7836


Sasha Dominique fait le saut au théâtre anglais

La comédienne Sasha Dominique joue dans sa toute première production anglophone, The Ugly One. Présentée au Gladstone Theatre (910, avenue Gladstone) à compter du 26 septembre, la pièce y tiendra l’affiche jusqu’au 5 octobre, à raison de 13 représentations. 

La Gatinoise partage l’affiche avec une autre comédienne francophone bilingue, Julie Le Gal, ainsi qu’Andrew Hosale et David Whiteley. 

Signée Marius von Mayenburg, cette comédie portant sur la beauté et l’identité est mise en scène par Peter James Haworth.

Renseignements : thegladstone.ca ; 613-233-4523 Billets : tickets.vendini.com


Blaise Ndala à la rencontre des lecteurs

Blaise Ndala sera à la bibliothèque Guy-Sanche le mercredi 25 septembre pour rencontrer le public de 19 h à 20 h 30 (coût : 4 $). 

Ce sera l’occasion de l’interroger, connaître ses sources d’inspiration et son parcours. L’auteur originaire de la République démocratique du Congo, mais basé dans la région d’Ottawa-Gatineau, a remporté le Combat des livres 2019 grâce à son roman Sans capote ni kalachnikov

Son premier roman, J’irai danser sur la tombe de Senghor, sera vraisemblablement porté au grand écran par Rachid Bouchareb (Indigènes). 

La sortie en France, en Belgique et en Afrique francophone de ce roman paru en 2014 chez L’Interligne est prévue le 3 octobre 2019.


10e saison de L’Acronyme

La ligue de théâtre d’impro L’Acronyme fêtera cette année ses 10 ans d’impro de pros. La ligue, qui dispute ses matches à l’Institut canadien-français dans le marché By (316, rue Dalhousie), lance sa nouvelle saison le vendredi 27 septembre, à 20 h. 

Cette première rencontre verra s’affronter les Rouges et les Jaunes (5 $ par personne ; 2 pour 1 pour les étudiants). 

La ligue réunit des joueurs tant Ontariens que Québécois, « triés sur le volet ». Les règles des matches diffèrent un peu de celles de la LNI : système de pointage, absence de pénalités, présence d’un maître de jeu. 

Le calendrier complet de la saison et des soirées « carte blanche » sont disponibles sur le site Internet de L’Acronyme.

Renseignements : lacronyme.com ; Facebook [L’Acronyme] 


Sam Breton : et de trois !

Sam Breton présente une supplémentaire de son spectacle Au pic pis à pelle, le jeudi 26 septembre (20 h), à l’auditorium de l’école polyvalente Nicolas-Gatineau (PNG). 

L’humoriste est attendu à Orléans le lendemain, à 20 h, pour présenter son solo au MIFO (6600, rue Carrière). Au MIFO, la première partie sera assurée par la jeune Franco-Ontarienne Évelyne Roy-Molgat. 

En sus de ces deux dates, une autre supplémentaire à la PNG prévue le 28 février 2020 sera annoncée cette semaine (à noter : les billets pour le spectacle de 2020 ne seront mis en vente que le vendredi 27 septembre). 

Billets : ovation.qc.ca ; 819-243-2525 (PNG) ; mifo.ca ; 613-830-6436


Le Coup d’État des multinationales

Le festival du film One World inaugure sa 30e édition avec le long-métrage documentaire The Corporate Coup d’État, qui sera projeté le jeudi 26 septembre à 19 h, au théâtre de l’Université d’Ottawa. 

Ce film portant sur la crise des institutions démocratiques et sur l’avenir de la démocratie américaine est réalisé par l’ex-journaliste d’enquête Fred Peabody, gagnant d’un prix Emmy. 

Il expose comment Washington est désormais sous le joug des multinationales. Un panel de discussion sur les problématiques soulevées dans le film suivra cette projection organisée en collaboration avec le Group of 78. 

Le festival se poursuivra le 10 octobre au Cinema Bytowne, avec la projection de Youth Unstoppable : The Rise of the Global Youth Climate Movement, suivie d’une discussion.

Renseignements : 613-565-9449 (poste 22) ; group78.org


Jeremy Dutcher ouvre une nouvelle série de conférences du Musée de l’histoire

Le Musée canadien de l’histoire organise une série de causeries mettant en vedette « des personnalités parmi les plus fascinantes du pays ». 

La série Une soirée en compagnie de… invitera un large éventail d’historiens et de spécialistes du domaine de la politique, des médias et des arts. La série s’amorce le mardi 24 septembre, à 19 h, en compagnie du ténor et compositeur d’origine malécite Jeremy Dutcher. 

Le chanteur, qui a été lauréat du prix Polaris en 2018 pour son album Wolastoqiyik Lintuwakonawa, est aussi en spectacle au CNA le 25 septembre. 

Sur ce disque inspiré par des recherches menées dans les voûtes du Musée canadien de l’histoire, M. Dutcher a fait renaître les voix de ses ancêtres. 

Entre discussion (en anglais, avec traduction simultanée en français) et musique, Jeremy Dutcher et l’animateur Jorge Barrera, journaliste à la CBC, exploreront l’importance de préserver les chants traditionnels. 

Conçues pour « favoriser un dialogue ouvert », ces présentations auront lieu dans le Théâtre du Musée et seront suivies d’une réception dans le foyer du Théâtre.

Renseignements : museedelhistoire.ca ; 819-776-7000 ; 1-800-555-5621