Calendrier culturel, 16 avril 2019

Les évènements à venir dans le monde des arts.

Les « aquarelles » chantées d’Ingrid St-Pierre

Ingrid St-Pierre apporte son répertoire d’« aquarelles » mélodiques à la salle Jean-Despréz (25, Rue Laurier) le 18 avril à 20 h. 

La chanteuse et pianiste a fait paraître en janvier Petite plage, un album d’« images crayonnées », sur lequel elle explore les fragments miniatures du quotidien, tout à la fois « cinéaste et parolière, musicienne et architecte de chansons refuges ».

Renseignements : gatineau.ca


Michel Robichaud à La Grange

Michel Robichaud vient partager ses chansons sensibles et drôles à Cantley : le guitariste sera de passage à La Grange de la Gatineau, le 19 avril à 20 h (formule souper-concert dès 18 h 30). 

Tout refaire, plus récent album de celui qui fut finaliste du Festival international de la chanson de Granby en 2014, propose des textes inspirés, portés par des ambiances tour à tour électriques ou acoustiques.

Renseignements : michelrobichaud.me ; grange.ca ; 819-827-3164.


Marmottes aplaties pas raplaplas

Le trio punk Les Marmottes aplaties s’offre une minitournée de spectacles. Un arrêt est prévu au Minotaure, le 20 avril, dans le cadre de ce retour sur scène. 

L’an dernier, la bande a renoué avec ses fans en rééditant en format vinyle ses trois albums (1001 chansons pour agrémenter vos repas ; Épisode sanglant et Décadents). 

Plus récemment, Les Marmottes ont adapté pour le Canadien de Montréal leur hit Détruire ; « consécration » : cet hymne à leur équipe de hockey favorite a d’ailleurs été jouée lors des matches au Centre Bell, 

Renseignements : 819-600-6466 ; facebook.com [BarMinotaure]


Résurrection par tissage 

La Galerie Old Chelsea accueille du 19 avril au 8 mai l’exposition Structures tissées de Anna Wagner-Ott. Dans cette série, l’artiste explore le processus symbiotique de la naissance et de la mort. 

Durant ses marches en forêt, son regard se fixe sur la décomposition du vivant : elle photographie la dégénérescence du lichen, la putréfaction des champignons, la mousse vert-argenté et bleue sur les écorces d’arbres et la dégradation des plantes. 

De retour à son studio, elle « transforme ces vignettes grâce à un processus complexe composé de grilles tissées et de cire ». 

Pour façonner ses « grilles », elle coud des fils de coton colorés sur différents types de surfaces (papier de soie, papier de mûrier souple, soie, tissus solubles, puis elle ajoute une couche de peinture encaustique simulant la rouille et la corrosion des métaux). 

Un vernissage est prévu dimanche 28 avril de 13 h à 16 h (783, route 105).

Renseignements : galerieoldchelsea.ca ; Facebook [Galerie Old Chelsea]


Récit d’un invasion « illégale »

Le Centre national des arts sera l’hôte de la première mondiale du film Sur la corde raide. Ce film réalisé par Claude Guilmain sera projeté le 18 avril à 19 h, au Studio Azrieli, en présence de l’équipe du film. 

Produit par l’Office national du film/, ce documentaire « fait la lumière sur les interventions politiques et diplomatiques qui ont mené au refus canadien de cautionner l’invasion de l’Irak, en 2003 ». 

À cette époque, les États-Unis, embarquant dans leur sillon une coalition de pays alliés, ont invoqué une contre-offensive liée aux attentats du 11 septembre 2001, pour attaquer l’Irak. 

La chute du régime de Saddam Hussein a aussi provoqué le chaos dans cette région du Moyen-Orient, rappelle le cinéaste en parlant d’« intervention illégale ». 

Le film donne notamment la parole à Jean Chrétien, alors premier ministre du Canada et à quelques uns de ses conseillers, ainsi qu’à l’ex-ambassadeur du Canada à l’ONU Paul Heinbecker et à des spécialistes en géopolitique. 

Cette projection est organisée en préambule aux représentations de AmericanDream.ca (la trilogie), pièce de Claude Guilmain que le studio Azrieli accueillera du 24 au 27 avril à 19 h. 

La séance est ouverte au grand public, sur RSVP (RSVP-TF@cna-nac.ca).

Renseignements : ticketmaster.ca ; 613-947-7000 poste 620


Don Brownrigg au CNA

L’auteur-compositeur-interprète de Halifax Don Brownrigg vient faire résonner au Centre national des arts ses nouvelles chansons folk. 

Le chanteur a fait paraître en férier un nouvel album, Fireworks, réalisé par Daniel Ledwell, dont l’extrait Bad Timing s’est rapidement frayé un chemin parmi les playlists radiophoniques. 

Ce jeudi 18 avril, il est invité à la Quatrième salle, avec la chanteuse Kim Harris.

Renseignements : ticketmaster.ca