Boussole estivale: humour

On l’aime, Jean-François Mercier. Dans toutes ses bouffées de chaleur et ses crises de rage qui dérapent. Et jusque dans sa vulgarité. On l’a aimé en Gros Cave. On l’a aimé en gars Subtil. Sensible. Touchant. On aime la liberté de ton qu’il prend, sur les médias sociaux, pour répondre aux commentaires analphabêtes en envoyant poliment ch... ses détracteurs injurieux.

On aura l’occasion d’apprécier encore davantage l’humoriste tout au long de l’été, puisqu’il passera 16 soirs à Gatineau. À l’auditorium Alphonse-Desjardins du Cégep de l’Outaouais, Mercier testera des numéros inédits présentés sous le titre Pour public consentant. Car, comme il « marche sur une ligne très mince », il sait qu’il peut « trébucher » à l’occasion ; il fait donc « l’hypothèse qu’on lui offre notre consentement, en assistant à ce rodage en laboratoire ». 

POUR Y ALLER

Quand ? Du 6 juillet au 25 août

Où ? Cégep de l’Outaouais

Renseignements : jeanfrancoismercier.com ; 1-855-222-4855

P-A Méthot

Ce n’est pas une erreur, si le Festival country du Grand Gatineau (FCGG) se retrouve classé dans notre rubrique « Humour ». Le 2 août, les humoristes P-A Méthot, grand spécialiste des partys thématiques (années 80, 90, etc.) et Max Leblanc s’associent au groupe gatinois Xception pour offrir aux festivaliers du FCGG une « Soirée Humour et Country ». Pas pour se moquer du milieu country, mais pour lui rendre -hommage.

Methot ne vient pas sur le stationnement du Casino du Lac-Leamy pour défricher son concept : l’été dernier, au Centre Bell, il a donné le même genre de spectacle en compagnie de Paul Daraîche, qui lui aurait suggéré l’idée. Ça n’aura pas la même envergure qu’à Montréal – Massicotte, Paquet, MacLeod, entre autres blagueurs, y participaient, tout comme Robby Johnson et Guylaine Tanguay – mais ça s’annonce tout de même très rafraichissant. 

POUR Y ALLER

Quand ? Du 29 juillet au 5 août

Où ? Festival country du Grand Gatineau

Renseignements : countrygatineau.com

Boucar Diouf

Pour venir s’installer à Rimouski, en 1991, le biologiste Boucar Diouf a emprunté Magtogoek. Magtogoek, ou le chemin qui marche, c’est le nom du fleuve Saint-Laurent chez les Algonquins avant l’arrivée de Jacques Cartier.

C’est aussi le nom du nouveau spectacle solo de Boucar Diouf, grand esprit scientifico-humoristique, qui sème avec talent ses connaissances perlées de sourires et son regard poétique sur la société ou l’histoire des hommes. Une supplémentaire de Magtogoek est prévue à la MCG le 18 novembre. 

POUR Y ALLER

Quand ? Maison de la culture de Gatineau

Où ? Du 23 au 25 août

Renseignements : salleodyssee.ca