Boussole estivale: humour

Yves Bergeras
Yves Bergeras
Le Droit
On l’aime, Jean-François Mercier. Dans toutes ses bouffées de chaleur et ses crises de rage qui dérapent. Et jusque dans sa vulgarité. On l’a aimé en Gros Cave. On l’a aimé en gars Subtil. Sensible. Touchant. On aime la liberté de ton qu’il prend, sur les médias sociaux, pour répondre aux commentaires analphabêtes en envoyant poliment ch... ses détracteurs injurieux.