La sécurité du Bluesfest et la police d'Ottawa en ont eu plein les bras jeudi soir aux plaines LeBreton lorsque de nombreux individus ont voulu forcer leur entrée sur le site du festival de musique.

Bluesfest: plusieurs bagarres ont éclaté

La sécurité du Bluesfest et la police d'Ottawa en ont eu plein les bras jeudi soir aux plaines LeBreton lorsque de nombreux individus ont voulu forcer leur entrée sur le site du festival de musique.
Les spectacles de la formation de hip-hop d'Atlanta, Migos, et du rappeur LiL Yachty ont attiré des milliers de jeunes jeudi soir au Bluesfest. Des individus qui n'ont pu entrer sur le site ont tenté de faire tomber des clôtures à l'arrière de la scène principale et du côté du Musée de la Guerre. 
Selon la police d'Ottawa, des bagarres ont éclaté.
Vers 20 h, la sécurité du Bluesfest a fermé les accès au site.  
Des policiers d'Ottawa qui n'étaient pas en devoir dans le secteur ont été appelés en renfort sur les lieux pour épauler leurs collègues présents. 
Même des membres de l'escouade tactique ont été déployés au site du Bluesfest.
Un agent de sécurité a mentionné au Droit avoir reçu une bouteille sur la tête. 
«Un agent de sécurité a été agressé par un groupe d'adolescents, et Bluesfest est pas mal dans un état de crise actuellement. Aie de la classe, Ottawa», a indiqué de son côté un internaute sur Twitter.
Plusieurs personnes qui étaient sur le site du festival ont qualifié de «chaos» la soirée de jeudi sur le réseau social.