Le spectacle musical sans parole «Pakman» réunit deux percussionnistres «fou braques».
Le spectacle musical sans parole «Pakman» réunit deux percussionnistres «fou braques».

BIG BANG, un grand festival pour les petits

Le détonnant Festival BIG BANG est de retour au Centre national des arts (CNA), cette fin de semaine, avec la ferme intention de ravir le jeune public à travers une explosion de couleurs.

Du 15 au 17 février, le CNA se transformera à nouveau en «joyeux labyrinthe musical», alors que ce festival éclaté occupera de nombreux coins et recoins du centre de diffusion artistique.

Une foule d’activités ludiques, de concerts festifs, de prestations surprises et quelques «drôles de machines à sons» constitueront un véritable parcours d’«aventures sonore» à explorer. L’accès à certaines «installations» est gratuit.

Le BIG BANG en mettra plein la vue et les oreilles en convoquant ici Mozart, là un conte musical inuit, plus loin des souliers hypersoniques.

Dans La petite chambre d’écoute, l’Orchestre du CNA et son chef Alexander Shelley s’associent à un metteur en scène pour faire découvrir «d’un autre œil» le grand Mozart (salle Southam).

La chorégraphe et danseuse d’origine algonquine Josée Bourgeois propose la performance musicale Mushkiki Nibi (l’eau qui guérit), créée en collaboration avec un groupe de jeunes.

Avec l’activité StepStrument, les jeunes visiteurs pourront enfiler une étrange paire de «souliers hypersoniques», et devenir musiciens rien qu’en déambulant: plus on marche vite, plus le rythme s’accélère.

Au détour des corridors ou des coulisses, trois «micro-concerts» surprises (mettant en vedette Karine Sauvé, Nicolas Letarte, Marie-Hélène Massy Émond et Emily Séguin) agrémenteront la visite d’une touche d’impromtu.

À la Quatrième Salle, James Hill démontrera la raison pour laquelle on le surnomme le «surdoué du ukulélé». Il est capable de transformer sa petite guitare en toutes sortes d’instruments, dans un spectacle plein d’humour.

Le Théâtre français du CNA proposera quant à lui Pakman, une pièce sans parole destinée aux 5 à 12 ans. Ses deux interprètes, un musicien-jongleur délirant et un «tambour-animal», transforment leur micro-scène en véritable usine à sons, dans un tourbillon de percussions. Neuf représentations sont prévues (à raison de trois par jour), mis celles-ci se déroulent «dans un endroit secret» du CNA; le Foyer du Studio Azrieli servira de point de rencontre (limite de 40 places par prestation).

La programmation artistique est signée Mélanie Dumont, en collaboration avec le fondateur de ce festival européen itinérant, Wouter van Looy.

Programmation complète : nac-cna.ca/fr/bigbang/schedule