Plusieurs artistes ont pris part au lancement de la 37e édition de Contact Ontarois.

Au royaume des arts

Trois cônes glacés : c’est la nouvelle identité visuelle de Contact Ontarois pour allécher spectateurs et diffuseurs à participer à sa 37e édition.

Du 16 au 20 janvier 2018, une cinquantaine d’artistes en musique, danse et théâtre défendront leur passion au grand marché du spectacle de l’Ontario français. Parmi eux : Damien Robitaille, Jacques Jacobus, Céleste Lévis, Cherry Chérie, Julieu Kim, Yao et Cindy Doire, à l’affiche des Vitrines grand public au Centre des arts Shenkman. Mais chaque année, ce sont aussi des professionnels de l’industrie qui se réunissent à Ottawa pour une série d’ateliers conçus afin de mieux les aiguiller dans leur approche du marché canadien. 

Les artistes s’inscrivent à Contact Ontarois dans l’espoir que leur spectacle saura attirer les diffuseurs, agents-clés des tournées pan-canadiennes, voire internationales.

« Cette année, nous espérons doubler le nombre de diffuseurs étrangers en visant une quinzaine de participants, précise Martin Arsenau, le directeur général de Réseau Ontario, à la tête de l’événement. Sauf que certains sont frileux et auraient préféré que Contact Ontarois ait lieu en juin. Ils imaginent que c’est le pôle Nord en janvier ! »

Le récent statut d’observateur de l’Ontario à l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) changera peut-être l’image de la province. 

Il offre assurément des perspectives encourageantes à l’industrie artistique franco-ontarienne : « les discussions avec d’autres pays francophones préparent le terrain, analyse M. Arseneau. Cette relation est indispensable pour faire évoluer les dossiers concernant les artistes franco-ontariens. »

Depuis plus de 30 ans, Contact Ontarois aura contribué à accompagner de nombreuses carrières naissantes, notamment celle de Radio Radio, il y a 10 ans. 

« L’événement avait ouvert des portes à nous autres, » corrobore Jacques Jacobus, qui vient de produire son premier album solo en mars. 

Ce retour à Contact Ontarois, c’est aussi le signe d’une nouvelle naissance pour le rappeur qui cherche de bienveillants soutiens à son virage professionnel : « Mon projet solo est tout récent, j’aimerais le faire voyager dans le Centre et l’Ouest Canadien », confie le Néo-écossais qui se produira le 19 janvier au Centre des Arts Shenkman avec Céleste Lévis et Yao.

Entrez dans la danse

Grande nouveauté annoncée pour cette 37e édition, la danse se fraie un passage privilégié au sein de la programmation. Une « bulle de danse » a expressément été créée pour la discipline, plus exigeante à vendre aux diffuseurs.

« C’était plus difficile de faire passer les chorégraphies entre un humoriste et un groupe de rock, fait remarquer M. Arseneau. Il fallait leur offrir tous les éléments pour mieux se vendre. » Cette année, BoucharDanse, Corpus et la Compagnie ODD auront leur propre vitrine « pour favoriser les échanges et discussions avec les diffuseurs. » 

À la suite de ces performances, les membres de Réseau Ontario sélectionneront les artistes qu’ils incluront dans leur programmation. 

L’occasion, pour les diffuseurs, comme pour les spectateurs, de dénicher la perle rare...


POUR Y ALLER

Quand ? Vitrines Grand Public : 17, 18 et 19 janvier

Où ? Centre des arts Shenkman

Renseignements : reseauontario.ca