L’émission <em>T</em><em>out inclus </em>«garde son ADN» de guide estival, mais axera aussi sa programmation sur des activités à faire à la maison, et non plus seulement à l’extérieur, explique Radio-Canada.
L’émission <em>T</em><em>out inclus </em>«garde son ADN» de guide estival, mais axera aussi sa programmation sur des activités à faire à la maison, et non plus seulement à l’extérieur, explique Radio-Canada.

Tout inclus sera de retour en juillet

L’émission culturelle Tout inclus, produite par Ici Radio-Canada Télé Ottawa-Gatineau, reprendra du service du 6 juillet au 21 août.

Jean-François Chevrier et ses collaborateurs seront de retour pour une quatrième saison, qui sera diffusée à 18 h 30, juste après le Téléjournal local – quant à lui écourté de 30 minutes durant la période estivale, comme par le passé.

L’émission estivale s’adaptera «afin de refléter la nouvelle réalité des auditrices et auditeurs», stipule le diffuseur public, qui a annoncé jeudi sa reconduction. Cela signifie qu'elle  sera adaptée à la période de confinement qui continue de bouleverser l’offre des spectacles.

Lors des dernières saisons, Tout inclus présentait  des événements culturels organisés à Ottawa-Gatineau et offrait une panoplie de suggestions de sorties urbaines.

L’émission «garde son ADN» de guide estival, mais la programmation sera aussi «axée sur des activités à faire à la maison», et non plus seulement à l’extérieur.


Formule «complètement réinventée»

De nouveaux contenus s’ajouteront cette nouvelle saison. Parmi les nouveautés à voir le jour, Radio-Canada mentionne des «dégustations virtuelles de restaurateurs de la région» (Bons bons de commande), des «découvertes et souvenirs nostalgiques» autour de l’univers ludique (Un jeu d’enfant), des prestations données en direct par les invités, depuis leur domicile (Artistes dans sa cour), sans oublier des capsules pour motiver l’achat local (Le local c’est in). 


« Ça va être un été pas comme les autres! »
Jean-François Chevrier, animateur

«On est très heureux de revenir pour une 4e saison. On s’est questionnés au début de la pandémie, à savoir si on pouvait continuer en faisant la même chose. La réponse, évidemment, était non: avec la COVID, on ne peut pas offrir la même formule. L’équipe s’est donc complètement réinventée», a précisé Jean-François Chevrier au Droit – tout en rappelant que faire de la télé tout en respectant les règles de distanciation physique n'est pas une mince affaire. «Ça va être un été pas comme les autres...»

Le public était très demandeur d’une émission estivale locale, dit-il. «Les gens ont envie de parler d’autre chose que de COVID, et ils veulent qu’on leur parle de leur région.»

«Avec le segment Dans le champs, on part se balader dans les petits villages des deux côtés de la rivière. On va aller visiter les villages d’Alfred, Embrun, Notre Dame du Laus et Papineauville», illustre-t-il.

En direct

L’émission sera pour la première fois diffusée en direct. «Ça va nous permettre de rebondir s’il se passe quelque chose d’important. L’équipe s’installera au milieu de la rue Sparks, comme à l’époque de Changer d’air, mentionne l’animateur, qui prendra la barre d’une émission estivale radio-Canadienne pour une 10e saison – «et il y a un peu de fierté là dedans», convient-il.

Autre gros changement: «L’émission sera diffusée partout en Ontario. Les gens vont pouvoir voir Tout inclus jusqu'à Toronto et Sudbury», se réjouit-il. La production songe même à «faire appel à des collaborateurs de ces places-là», avance-t-il.

«Adapter nos contenus» est le mot d'ordre. «Avant, on présentait le segment Soirée en ville dans des restos ; là, on va plus miser sur les établissements qui livrent ; et je vais quand même pouvoir me gâter en discutant avec les chefs et en goûtant à toutes sortes de choses!» rigole-t-il.

À l’heure où consommer local est un enjeu auquel la population est de plus en plus sensible, note Jean-François Chevrier, sa collaboratrice Chantal Plouffe ira à la rencontre d’agriculteurs et de maraîchers de la région, dans un segment intitulé Chantal à la ferme. 

La responsabilité environnementale lui a aussi inspiré «Zéro déchets, un segment pour apprendre à réduire notre quantité de poubelles».

Parmi les autres nouveautés, Jean-François Chevrier mentionne Le Tube, un vox pop virtuel porté par Steven Boivin» sur le thème musical des «succès de l’été».

Son équipe, qui dans le passé s’est intéressé aux noms des rues, dont elle démystifiait l’origine en compagnie d’historiens, continuera de creuser ce qu'il appelle «la culture urbaine», mais en «étendant ça aux noms des parcs et des édifices devant lesquels on passe sans trop savoir leur histoire, et sans se poser de questions.» 

 «Nous souhaitons accompagner nos téléspectateurs dans un été qui s’annonce pas comme les autres, en offrant une émission de divertissement au format adapté qui tient compte de la situation actuelle », a pour sa part résumé le Directeur régional de Radio-Canada Ottawa-Gatineau, Yvan Cloutier, dans un communiqué.