Le fils de Paul Rose à Gatineau pour présenter son documentaire Les Rose

Yves Bergeras
Yves Bergeras
Le Droit
Le cinéaste Félix Rose sera à Gatineau samedi 5 septembre pour présenter son film documentaire Les Rose. Ce documentaire tente, par-delà des clichés», d’apporter un nouvel éclairage sur la crise d’Octobre, à travers le regard des felquistes Jacques et Paul Rose.

Le réalisateur – qui est le fils de Paul Rose – sera au Cinéma 9 lors d’une présentation spéciale de son long-métrage prévue à 18h45.

Félix Rose répondra aux questions du public à l’issue de la projection. Les places sont limitées.

Grâce aux confidences de son oncle Jacques – qui accepte pour la première fois de s’exprimer sur le sujet, souligne l’ONF, producteur du documentaire – Félix Rose tente de comprendre en profondeur les gestes et motivations des membres du Front de libération du Québec (FLQ), cinquante ans après l’enlèvement et l’assassinat du ministre Pierre Laporte, en octobre 1970.

«Fruit de dix ans de recherche», le film cherche a redonner à la crise d’Octobre «sa dimension sociale», en faisant revivre «la richesse de l’héritage d’une famille ouvrière québécoise», souligne l’Office national du film (ONF).

La bande-annonce est disponible ici

«Les Rose permet de faire revivre des moments et des personnages que l’on ne connaissait que par quelques clichés, et laisse entrevoir le blocage social vécu par une jeunesse révoltée et les bouleversements qui s’ensuivirent», note l’ONF.

«Les Rose est le fruit d’un travail de longue haleine», souligne l’ONF. «Près de dix ans de recherche lui ont permis de créer un riche fonds d’archives de plus de 50 000 documents consacrés au FLQ et à la crise d’octobre et de recueillir de nombreux témoignages inédits qui viennent enrichir la mémoire collective sur des événements charnières de notre histoire.»

Jacques Rose

Félix Rose

Passionné d’histoire, Félix Rose a signé en 2014 le documentaire «Avec la gauche», qui suit la campagne électorale de Québec solidaire, avant de coréaliser [avec Eric Piccoli) en 2017 le film «Yes» , portant sur le référendum sur la souveraineté en Écosse.

développe tout jeune une conscience politique et sociale. À l’adolescence, il découvre le cinéma direct et l’œuvre de Pierre Perrault. 

«Pour le cinéaste, ce film est surtout l’aboutissement d’une quête personnelle visant à mieux comprendre le passé de son père Paul et de sa famille», fait valoir l’organisme voué au Septième Art.

Les billets sont en vente via la billetterie du Cinéma 9,  ici.

Le réalisateur Félix Rose