C'est la fin pour le Cinéma Aylmer. 
C'est la fin pour le Cinéma Aylmer. 

Le Cinéma Aylmer ferme ses portes «définitivement»

Le Cinéma d’Aylmer a annoncé jeudi soir, tard, dans une publication affichée sur son site Internet et sur sa page Facebook officielle, qu’il fermait ses portes «de façon définitive».

Cette fermeture «prend effet immédiatement», précise la propriétaire des lieux, Fanny Robert.

À lire aussi: Le sort des petits cinémas ne s'améliorera pas, croit Fanny Robert

Le Cinéma Aylmer, qui est en activité depuis plus de 20 ans, ne mentionne pas la COVID parmi les raisons qui l’ont contraint à prendre cette décision. C’est plutôt la «transformation» de l’écosystème cinématographique, la concurrence des distributeurs ainsi que l’accroissement prévu de l’offre numérique qui ont conduit sa propriétaire à prendre cette décision.

«Au cours des dernières années, le milieu du cinéma s’est fortement transformé. De grandes chaînes de cinéma ont disparu, des cinémas ont fermé leurs portes et d’autres ont été vendus à de plus gros», précise d’abord Mme Robert dans sa publication.

Dans ce contexte, et «face aux défis concurrentiels des prochaines années, dont le développement des plateformes de contenus, en plus d’une concentration de plus en plus accrue du milieu de la distribution de films (quasi-monopsone), il nous devient impossible d’assurer une pérennité de moyen ou de long terme», poursuit-elle dans sa publication.

Bien que le «dynamisme, l’innovation et la compétence technique» du Cinéma Aylmer soient reconnus par le milieu, «le marché ne favorise plus les petites structures en région urbaine», estime Mme Robert dans sa publication.


Lettre ouverte

En 2014, Fanny Robert avait adressé aux médias une lettre ouverte dans laquelle elle dénonçait une décision des Films Séville, alors distributeur du film Mommy, qui avait décidé de bouder les écrans d’Aylmer, pour se concentrer sur deux écrans gatinois (le Cinéma 9 et le StarCité). 

Elle dénonçait le fait que son cinéma ne pourrait avoir accès au film de Xavier Dolan que deux semaines plus tard.


Remerciements

La directrice du Cinéma Aylmer prend soin de remercier sa clientèle pour sa «grande fidélité». «Nous regrettons que les circonstances ne nous permettent pas de leur dire au revoir» de façon plus personnelle, ajoute-t-elle.

Ses remerciements s’étendent à tous ses employés, qui «ont contribué à faire du Cinéma Aylmer un cinéma d’excellence et d’exception». Elle remercie pour finir ses partenaires d’affaires, à commencer par le groupe Heaffey, ainsi que ses  collègues propriétaires de cinémas au Québec, dont le propriétaire du Cinéma 9, Didier Farré, pour «sa confiance et son amitié». Le Cinéma Aylmer était un partenaire important du Festival du film de l’Outaouais, que préside M. Farré.

 

«L’avenir est devant nous»

La directrice ne laisse pas entrevoir d’amertume, dans sa publication. «L’avenir est devant nous et nous sommes heureux de pouvoir entamer un nouveau chapitre de notre vie», écrit-elle, en incluant le président du Cinéma Aylmer, Yannick Rancourt. 

Tous deux «poursuivront leurs diverses implications sociales et économiques dans la région de l’Outaouais», précise Mme Robert.