La distribution du docu-réalité <em>Célibataires à boutte</em> présenté sur les ondes de Canal Vie compte cinq jeunes femmes provenant de différents milieux.
La distribution du docu-réalité <em>Célibataires à boutte</em> présenté sur les ondes de Canal Vie compte cinq jeunes femmes provenant de différents milieux.

Célibataires à boutte: cinq femmes en quête d’amour [VIDEO]

Mario Boulianne
Mario Boulianne
Le Droit
Comment fait-on pour rencontrer l’âme sœur en temps de pandémie? La question a été posée à cinq jeunes femmes célibataires dans le cadre d’une nouvelle émission qui sera diffusée sur les ondes de Canal Vie, Célibataires à boutte.

Cette série documentaire expose la quête d’une spécialiste en relations interpersonnelles, Olenny Pelletier, qui analyse le célibat en temps de pandémie. L’émission suit cinq jeunes femmes célibataires qui cumulent rencontres et relations dans l’espoir de trouver leur prince charmant. À travers diverses activités et situations, les téléspectateurs pourront découvrir ce que ces célibataires sont prêtes à accepter ou non pour y parvenir.

Et on ratisse large dans cette série produite par les mêmes réalisateurs de Mères à boutte, diffusée l’an dernier à la même antenne.

On retrouvera une conférencière de 42 ans, une épicurienne de 30 ans, une influenceuse de 24 ans, une mère monoparentale de 29 ans et une financière de 29 ans.

Parmi le groupe, Sabine Daniel est une jeune femme d’Ottawa d’origine haïtienne âgée de 42 ans qui est passionnée par les voyages, la nage, la musique urbaine et toutes nouvelles expériences hors du commun. Elle veut vivre le grand amour avec un homme qui partage les mêmes valeurs et intérêts.

C’est un retour aux études en 2018 et la mort de sa grand-mère qui ont déclenché une remise en question chez la conférencière de 42 ans. Célibataire et sans enfant, elle voyait tout à coup sa vie défiler à la vitesse grand V.

«J’ai reçu une bourse d’études Netflix pour étudier en production télévisuelle à l’Institut national du son et de l’image [INIS] à Montréal, confie Sabine lorsque jointe par Le Droit. Là, je me suis créé un nouveau réseau social tout en me bâtissant une nouvelle carrière. Toute ma vie, je me suis consacrée à ma carrière et j’ai souvent laissé en plan mes relations amoureuses. Avec le décès de ma grand-mère, j’ai tout remis en question et j’ai vite compris que j’avais besoin d’avoir une vie sentimentale stable et de fonder une famille.»

La Franco-Ontarienne d’adoption, Sabine Daniel, est de la distribution du docu-réalité <em>Célibataires à boutte</em> présenté sur les ondes de Canal Vie.

Son arrivée au sein de la distribution de l’émission s’est fait un peu par hasard et beaucoup par nécessité.

«À la fin de mes cours, en février, juste avant la pandémie, une amie m’a dit que Canal Vie cherchait des candidates pour une nouvelle émission, ajoute-t-elle. Moi qui m’étais toujours dit que jamais je ne participerais à une téléréalité, me voilà à y songer. Mais, ce n’est qu’un mois après la discussion avec mon amie que j’ai décidé de poser ma candidature. En écrivant la lettre de motivation des candidates, ça m’a fait beaucoup de bien. J’ai eu l’impression que je me libérais d’un poids juste à écrire cette lettre.»

Quelque temps après avoir envoyé sa demande, un membre de la production la contacte.

«Ce fut une belle discussion et j’ai tout de suite dit oui, avoue-t-elle. Et dès que les mesures de santé publique l’ont permis, le tournage de la série a débuté et nous voilà avec 10 épisodes qui seront présentés à partir de la semaine prochaine.»

La Franco-Ontarienne «d’adoption et de cœur», comme elle aime se décrire, est la doyenne des candidates. Une position qu’elle assume à 100 %, dit-elle dans un grand éclat de rire.

«Je suis la plus vieille et pendant les tournages, je me suis aperçu qu’il y avait une différence de génération entre les filles et moi, avoue-t-elle sans complexe. Mais, je suis bien dans ma peau et j’espère que ça paraîtra à l’écran. Moi, je suis une femme qui aime les contacts humains, rencontrer des personnes face à face et non sur les réseaux sociaux. J’ai de grands projets personnels que je veux réaliser. Je ne me fie pas seulement sur l’émission pour les atteindre, mais disons que ça sera un bon début.»

Et les autres

Alors outre Sabine, on pourra suivre les déboires de quatre autres célibataires à partir du 23 septembre à 20 h 30. Il s’agit de Marie Gagné, l’influenceuse de 23 ans de Montréal, Marie Canuel, l’entrepreneure en restauration de 30 ans de la Gaspésie, Maude Vaillancourt, la conseillère hypothécaire de 28 ans de Candiac, et Marie-Joëlle Marleau, la maman de 29 ans de Chambly.

La production promet aussi un balado où, à chaque épisode, on pourra entendre une célibataire de l’émission et des personnalités échanger sur différents thèmes.