Arts visuels

Dans les vestiges du Moyen-Âge

De Clovis Ier, à Charlemagne en passant par Rollon, Richard cœur de Lion ou encore Jeanne d’Arc, la nouvelle exposition du Musée canadien de l’histoire, Europe médiévale – pouvoir et splendeurs, invite le visiteur à (re)découvrir plus de 1 000 ans d’histoire.

S’étalant de l’an 400 à l’an 1500, le Moyen-Âge fascine et inspire. Nombreux sont d’ailleurs les artistes qui prennent cette époque pour planter le décor de leurs différents récits, scénarios et actions. Il n’y a qu’à penser à la trilogie à succès Les Piliers de la terre de l’auteur Ken Follett, aux différentes adaptations cinématographiques de Robin des bois ou plus récemment à la série à succès Game of Thrones, ou encore aux jeux de société comme Carcassonne.

Arts et spectacles

Un journal français sous une toile de Picasso

TOKYO — Grâce à une technologie d’imagerie infrarouge, des chercheurs ont identifié, sous la surface d’une toile de Picasso d’un musée japonais, une page de journal, une découverte qui permet d’éclairer les circonstances de la création de l’œuvre Maternité au bord de la mer.

« Pour vérifier que la mise au point était bien nette, nous avons orienté la caméra sur le visage de la mère et à ma grande surprise nous avons immédiatement vu apparaître un texte de journal ! », raconte John Delaney, chercheur de la National Gallery of Art à Washington, dans un communiqué.

Arts visuels

Un Van Gogh adjugé à plus de 10,5 millions $

PARIS — Un tableau de jeunesse de Van Gogh a été adjugé plus de 7 millions d’euros (10,5 M$) à Paris lundi lors de la première vente aux enchères d’une œuvre du Néerlandais en France depuis plus de 20 ans, a annoncé la maison Artcurial.

Raccommodeuses de filets dans les dunes (1882) a été adjugé à 7 065 000 d’euros à un collectionneur américain « après une vive bataille », alors que cette œuvre de 1882 était estimée entre 3 et 5 millions d’euros.

Arts visuels

Une expo pour les femmes autochtones

Redonner un visage aux femmes autochtones disparues et assassinées, c’est ce qui a motivé l’artiste Dominique Chauvaux lorsqu’elle a troqué ses pinceaux pour des bougies et concevoir les 27 portraits qui compose son exposition Flammes qui se tient du 31 mai au 17 juin à la Galerie d’art Alpha.

« La question autochtone m’a toujours beaucoup touchée, que ce soit les pensionnats, ces histoires horribles d’aliénation. Mais lorsque j’ai entendu parler des femmes disparues ou assassinées, ça m’a troublée. Ce sont en quelque sorte mes sœurs », explique Dominique Chauvaux, cette Française installée au Canada depuis 40 ans, qui s’est lancée dans sa vocation d’artiste lorsqu’elle a pris sa retraite, il y a quatre ans.