<em>Manœuvres avec masque à gaz </em>(<em>Gas Drill</em>), de Molly Lamb. (1944; huile sur toile, Musée canadien de la guerre, Ottawa.)
<em>Manœuvres avec masque à gaz </em>(<em>Gas Drill</em>), de Molly Lamb. (1944; huile sur toile, Musée canadien de la guerre, Ottawa.)

Une expo en ligne consacrée aux Femmes en uniforme et au pinceau de Molly Lamb Bobak

Yves Bergeras
Yves Bergeras
Le Droit
Le Musée canadien de la guerre (MCG) consacre une exposition en ligne à Molly Lamb Bobak

Depuis ce lundi 6 juillet 2020, le MCG accueille sur sa vitrine Internet l’exposition virtuelle «Femmes en uniforme», réunissant 19 œuvres de l’artiste de guerre Molly Lamb Bobak.

Femmes en uniforme» «offre une perspective unique sur les activités quotidiennes et les réalisations des militaires canadiennes», souligne le musée, en rappelant que «près de 50 000 femmes ont servi» leur pays durant la Seconde Guerre mondiale, que ce soit au sein l’armée, la marine ou les forces aériennes.

Enrôlée en 1942 dans le Service féminin de l’Armée canadienne (CWAC), Molly Lamb Bobak fut la toute première militaire canadienne à être nommée «artiste de guerre officielle», titre qu’elle obtint en 1945, rappelle le MCG. 

«Elle a peint des membres du CWAC en Grande-Bretagne et aux Pays-Bas. «À sa mort, en 2014, elle était devenue l’une des artistes les plus célèbres du Canada», rappelle la directrice générale par intérim du MCG, Caroline Dromaguet. 

 «Les œuvres de cette exposition, tirées de la Collection Beaverbrook d’art militaire du Musée, favorisent une meilleure compréhension du rôle et de la contribution des membres du CWAC», souligne-t-elle Caroline Dromaguet.

Molly Lamb Bobak à l'œuvre sur une toile.

 L’exposition Femmes en uniforme présente 19 œuvres tirées de la collection du MCG. On y accède librement ici.

De l’instruction des troupe en Alberta et au Québec, jusqu’aux bureaux installés en Europe en passant par la logistique autour des cantines et des blanchisseries, les œuvres sélectionnées illustrent de nombreuses facettes de la guerre,  révélant au passage «des détails fascinants de la vie quotidienne et de l’évolution des rôles des militaires canadiennes».

Grâce au travail de Molly Lamb Bobak, «il est possible de concevoir, près de 75 ans plus tard, les expériences historiques des Canadiennes en uniforme et d’y réfléchir», témoigne le musée.

L'année 2020 souligner le 75e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale.