L’un des trois autoportraits de Rembrandt détenus par un particulier a été vendu aux enchères plus de 14 millions de livres mardi, chez Sotheby’s à Londres.
L’un des trois autoportraits de Rembrandt détenus par un particulier a été vendu aux enchères plus de 14 millions de livres mardi, chez Sotheby’s à Londres.

Un rare autoportrait de Rembrandt vendu 25 millions $

Agence France-Presse
LONDRES — L’un des trois autoportraits de Rembrandt détenus par un particulier a été vendu aux enchères plus de 14 millions de livres mardi, chez Sotheby’s à Londres.

L’œuvre était estimée entre 12 et 16 millions de livres. Après six minutes d’enchères, elle est finalement partie pour 14,5 millions de livres (25 millions $).

C’est un record pour un autoportrait de Rembrandt vendu aux enchères, détrônant un précédent record de 6,9 millions de livres (11,9 millions $) pour un autoportrait de l’artiste vendu en 2003, a souligné Sotheby’s dans un communiqué.

Le tableau de 15 cm sur 20 cm, signé et daté de 1632 par le grand maître flamand, le représente à l’âge de 26 ans en tenue d’apparat, vêtu de noir avec un chapeau en feutre et une grande collerette de dentelle blanche.

Le tableau n’a été authentifié qu’en 1996, après une analyse ayant montré qu’il avait été réalisé sur le même bois de chêne que le support d’un portrait fait par Rembrandt de son ami Maurits Huygens.

Selon George Gordon de Sotheby’s, la tenue formelle, peu habituelle parmi les dizaines d’autoportraits de l’artiste, suggère qu’il avait peut-être voulu se montrer sous son meilleur jour alors qu’il courtisait celle qui allait devenir sa muse et son épouse, Saskia van Uylenburgh, afin de convaincre ses parents qu’il était un bon parti.

Réalisé juste après son installation à Amsterdam, le tableau a aussi pu servir de carte de visite et à montrer aux potentiels clients la situation florissante du peintre.

Selon M. Gordon, il a été réalisé en un temps très court, car l’arrière plan n’avait pas encore fini de sécher lorsque l’artiste a apposé sa signature.

3,8 millions $ pour le Banksy

Au cours de la même soirée, un triptyque de l’artiste de rue Banksy sur la crise migratoire a été vendu 2,2 millions de livres (3,8 millions $), au profit d’un hôpital pour enfants de Bethléem, en Cisjordanie.

Les trois peintures à l’huile qui composent Vue de la mer Méditerranée, 2017 constituent une réponse de l’artiste à la crise migratoire qui frappe l’Europe depuis les années 2010.

Celui-ci a «pris trois vieilles toiles romantiques qui représentaient des paysages marins du XIXe siècle», qu’il a ensuite parsemées de «gilets de sauvetage ou de bouées abandonnées», explique Sotheby’s dans un communiqué.

Banksy a annoncé qu’il reverserait l’intégralité des bénéfices à l’hôpital BASR de Bethléem, afin de financer une nouvelle unité de prise en charge des AVC et l’achat d’équipements pour la rééducation d’enfants.