Ces dessins témoignent de la vie quotidienne de ces communautés en plein bouleversements sociaux.

Scènes de vie inuites au musée

Une exposition composée de cinquante dessins inuits réalisés en 1964 par près de 150 résidants des communautés du nord de l’île de Baffin a été inaugurée hier au Musée canadien de l’histoire.

Ces 50 dessins qui composent L’expression de l’Arctique moderne – Dessins de la région nord de l’île de Baffin, 1964, ont été réalisés essentiellement au graphite et choisis parmi les 1842 œuvres acquis en 1964 par Terrence Peter Ryan, conseiller artistique à l’atelier de gravure de Cape Dorsey. Ils témoignent de la vie quotidienne de ces communautés en plein bouleversements sociaux.

« Cette collection est l’une des plus importantes ressources documentaires artistiques sur la vie culturelle et sociale des Inuits au milieu du 20e siècle », a souligné hier Jean-Marc Blais, directeur général du Musée canadien de l’histoire.

Norman Vorano, conservateur de l’exposition, est à l’origine de l’acquisition en 2014 de cette collection.

« La vraie valeur que j’y ai vu, c’est qu’elle a n’a pas été conçue pour le marché de la vente de l’art inuit. Elle a quelque chose d’unique, entre autres à cause des écrits en inuktitut, mais aussi parce que les gens avaient conscience qu’ils vivaient un changement, et avaient un désir de documenter tous les aspects de leur vie », a confié M. Vorano.

Pas moins de 42 capsules vidéos des artistes, des membres de leur famille ou de leur communauté accompagnent les dessins.

L’exposition qui est visible jusqu’au 3 septembre est présentée en inuktitut, en français et en anglais. À lire samedi dans le cahier des arts, un compte rendu plus en détails de l’exposition.

Renseignement : www.museedelhistoire.ca