Une maquette de l'oeuvre d'art qui sera installée au pavillon du parc des Cèdres en 2020.

Nouvelle oeuvre d’art public dans le secteur Aylmer

Une nouvelle oeuvre d’art public fera son apparition dans le hall d’entrée du pavillon du parc des Cèdres un juin prochain.

Intitulée «Luciole», l’oeuvre de l’artiste souffleure de verre, Annie Cantin, originaire des Laurentides, sera composée de 74 pièces uniques en verre soufflé qui doivent rappeler des bulles d’eau, des hublots, le miroitement de l’eau ou des nuages, tel qu’on peut en observer sur le lac Deschênes. Les tons chauds d’orangé évoqueront le coucher de soleil sur le lac. L’oeuvre utilisera aussi la lumière qui pénétrera dans le pavillon afin de jouer avec les effets de reflet sur les murs environnants. 

L’oeuvre d’Annie Cantin a été choisie au terme d’un processus mené par le ministère de la Culture et des Communications (MCC) auquel trois artistes finalistes ont participé. Le coût pour la réalisation et l’installation de l’oeuvre est de 86 310 $ et a été entièrement financé par le gouvernement du Québec. Mme Cantin a déjà été récipiendaire de cinq bourses du Conseil des arts et des lettres du Québec et d’une bourse du Conseil des arts du Canada. Elle a déjà produit quatre oeuvres d’art public qui sont notamment exposées dans des écoles de la province. 

La conseillère Audrey Bureau est très heureuse de l’arrivée prochaine de cette nouvelle oeuvre d’art dans son quartier, mais elle émet un bémol sur le processus rigide mené par le MCC. «Les normes et les critères qui permettent de choisir l’oeuvre n’impliquent pas du tout le milieu, note-t-elle. On ne se questionne pas sur ce que le milieu voudrait, sur ses attentes envers l’oeuvre d’art. Il y aurait à mon avis des améliorations à faire dans le processus du ministère pour que le milieu soit sondé.»