L’équipe du Musée Pop était très enthousiaste à l’idée de présenter le chantier de l’exposition permanente Attache ta tuque! qui ouvrira ses portes en juin. Sur la photo: Dominic Ouellet, responsable des expositions et de l’éducation, Valérie Therrien, directrice générale et Viviane Saulnier, aide-technicienne qui travaille actuellement sur l’exposition.

Musée Pop: la nouvelle exposition permanente prend forme

Trois-Rivières — Parmi les lettres recouvertes d’une fraîche couche de peinture et les structures qui s’érigent dans la plus vaste des salles du Musée Pop, la nouvelle exposition Attache ta tuque! Une virée décoiffante dans la culture du Québec prend tranquillement forme. Cette exposition permanente de l’institution muséale sera le produit signature et mettra en vedette huit thématiques relatives à la culture québécoise.

La sélection de ces thématiques est d’ailleurs le fruit d’un sondage réalisé par la firme Léger qui a permis de sonder 1000 Québécois pour connaître les sujets qui illustraient le mieux la spécificité québécoise. Ainsi, c’est la première fois que le musée procède de cette façon pour définir le cadre d’une exposition. «Je ne sais pas si ça s’est beaucoup fait à travers de Québec, le Canada et même le monde», lançait Valérie Therrien, directrice générale du Musée Pop. «La culture québécoise c’est extrêmement vaste, qui sommes-nous, comme musée, pour choisir quel type d’événement on va présenter. On a choisi de faire une consultation populaire pour sonder le peuple québécois afin de savoir comment eux se représentent quand ils vont à l’étranger, comment, pour eux, on est perçu dans la communauté, quels sont nos traits de caractère, de même que les faits marquants et les événements qui ont fait de nous le peuple québécois.»

L'exposition permanente Attache ta tuque prend forme au Musée Pop.

De plus, l’exposition aura un caractère évolutif puisqu’il sera possible de répondre au sondage à la fin de l’exposition et de voir si les thématiques évoluent. «À travers le temps, on va pouvoir vérifier si le hockey, le rapport à l’hiver, les premières nations sortent dans les mêmes pourcentages qu’ils sont sortis en 2018. Ça va être intéressant de constater si, après un hiver hyper rigoureux, la thématique va ressortir comme un gros marqueur de la société. Ce sera intéressant de voir les corrélations avec les éléments d’actualité», mentionnait Mme Therrien.

Une trentaine de thématiques sont ressorties de ce sondage mené en 2018. Du lot, huit ont été retenues qui permettront d’évoquer la musique, l’hiver, les contes, le hockey, les premières nations, la langue et l’innovation. La thématique la plus populaire est la gastronomie qui trouvera également une place dans l’exposition. Chacun de ces aspects sera associé à une expression populaire. «Ce sont huit thèmes tellement importants. Si on prend Swing la bacaisse! qui traite de la musique... il y en a tellement de musique! Au départ, on avait sorti 150 chansons et on a réduit à une cinquantaine que les gens pourront écouter. C’est un gros casse-tête pour tenter de montrer au public les éléments les plus importants et les plus intéressants. Il a fallu faire des choix difficiles», expliquait Dominic Ouellet, responsable des expositions et de l’éducation.

L'exposition permanente Attache ta tuque prend forme au Musée Pop.

De plus, un parcours parallèle sera aménagé pour les enfants puisque l’exposition se destine à toute la famille. «C’est la première fois qu’il y a autant de place qui est faite pour les enfants dans une expo», mentionnait M. Ouellet.

Un des premiers points qui a jeté les bases de cette exposition permanente était la mise en valeur des artéfacts qui se retrouvent dans la collection du musée. «C’était l’opportunité de présenter le plus d’objets possible de la collection notamment celle de Robert Lionel-Séguin», expose M. Ouellet qui ajoute que plusieurs visiteurs demandaient à voir ces éléments patrimoniaux.

L'exposition permanente Attache ta tuque prend forme au Musée Pop. Viviane Saulnier, aide-technicienne, travaille à la peinture du lettrage.

La réalisation de cette exposition a été réalisée grâce à une aide financière de 400 000 $ du ministère de la Culture et des Communications par le biais du programme destiné au soutien des expositions permanentes.

L’ouverture au public est prévue pour le 22 juin et l’équipe du musée estime qu’elle aura une durée de vie d’environ 10 ans.