L’ancien Centre d’interprétation du patrimoine de Plaisance
L’ancien Centre d’interprétation du patrimoine de Plaisance

L’exposition Récits des rivières de la Petite-Nation et de la Lièvre reprendra vie en version numérique

L’exposition permanente Récits des rivières de la Petite-Nation et de la Lièvre, qui a meublé l’ancien Centre d’interprétation du patrimoine de Plaisance de 2012 à 2018, renaîtra de ses cendres sous une formule «en ligne» à compter de l’automne prochain.

L’organisme Patrimoine et Chutes de Plaisance, qui a procédé à la vente de son centre d’interprétation du patrimoine à l’automne dernier, confirme avoir donné le mandat à l’entreprise Cinémanima, détentrice des droits d’auteur de l’exposition originale, afin qu’elle réalise le «reformatage» des quelque 76 capsules vidéos qui composent cette oeuvre proposant «un tour d’horizon complet du patrimoine géologique, naturel, humain, industriel et culturel de la MRC de Papineau».

Les courts métrages mettant en vedette les témoignages de plus de 200 personnes de la région seront mis en ligne sur le site Web de Patrimoine et Chutes de Plaisance au début de l’automne, affirme le directeur général de Patrimoine et Chutes de Plaisance, Pierre Bernier. Le projet réalisé au coût d’environ 13 000$ aurait dû voir le jour plus tôt, mais la pandémie de COVID-19 et la longue période de confinement ont ralenti le processus. 

«C’est une exposition dans laquelle on retrouvait des panneaux d’interprétation, du texte, des photos, mais il y avait surtout 76 vidéos. L’essentiel, c’était les vidéos et ce sont ces capsules que nous allons mettre en ligne. Une exposition permanente dure environ 10 ans et nous arrivions au moment où nous devions repenser au concept, mais avec les circonstances entourant la fermeture des portes du centre d’interprétation, nous avons décidé d’opter pour la mise en ligne de l’excellent contenu que nous avions déjà», explique M. Bernier à propos de la formule choisie pour faire revivre Récits des rivières de la Petite-Nation et de la Lièvre.

«Au fond, notre organisme a une vocation patrimoniale alors on poursuit notre mission patrimoniale de façon un peu différente, même si nous avons dû fermer et vendre notre centre l’année dernière», ajoute-t-il.

Afin de mener à terme le projet, l’organisme a obtenu une aide financière de 4000$ du Fonds culturel de la MRC de Papineau, dans le cadre de l’Entente de développement culturel entre le ministère de la Culture et des Communications et la MRC. La firme Cinémanima (1700$), le Réseau du patrimoine de Gatineau et de l’Outaouais (1 080$) et JLDesign (342$) vont aussi contribuer à la numérisation de l’exposition. Patrimoine et Chutes de Plaisance investit 5000$ dans la réalisation du projet.

Une fois que l’exposition, «la plus complète jamais réalisée sur l’histoire de la MRC de Papineau» sera lancée sur Internet, des capsules seront également diffusées sur les réseaux sociaux afin de promouvoir le tout, a mentionné M. Bernier.