L’exposition du photographe Dave Heath se tient jusqu’au 2 septembre au Musée des beaux-arts du Canada.

Le «photographe de rue» au MBAC

Près de 180 clichés du « photographe de rue » Dave Heath prennent l’affiche le jeudi 14 mars au Musée des beaux-arts du Canada (MBAC) dans le cadre de l’exposition Multitude, solitude.

Les photographies de Dave Heath. Pour l’artiste qui s’est éteint en 2016, son médium représentait « un accès au monde ».

Né en 1931 à Philadelphie, Heath a été reconnu dès la jeune vingtaine comme un prodige pour ses photographies des visages de passants croisés dans les rues des grandes villes américaines.

L’exposition souligne les périodes phares de son œuvre ; de ces portraits d’inconnus en noir et blanc, pour lesquelles il avait mis au point ses propres techniques de traitement des tirages en chambre noire, la collection le suit jusqu’à ses œuvres en numérique récentes.

Dave Heath s’est établi à Toronto en 1970, où il a enseigné son art à l’université Ryerson. Il y est resté jusqu’à son décès.

« Tout au long de sa carrière, Dave Heath a commenté de manière créative les forces et les faiblesses de la condition humaine à travers une variété de supports et de formats d’images, détaille la conservatrice associée à l’Institut canadien de la photographie du MBAC Andrea Kunard. Il comprenait le pouvoir de la photographie dans la société contemporaine. Son utilisation compulsive du médium reflète la manière dont l’identité est constamment construite et déconstruite par le goût insatiable de la société pour les images. »

Multitude, solitude gardera l’affiche jusqu’au 2 septembre.