Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Le Musée des beaux-arts du Canada rouvre ses portes jeudi

Yves Bergeras
Yves Bergeras
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Le Musée des beaux-arts du Canada (MBAC) rouvre ses portes le 18 février. Le MBAC a profité de l’annonce de sa réouverture pour préciser que le coup d’envoi de la saison printemps-été 2021 sera donné le 14 mai prochain, avec une grande exposition consacrée à Rembrandt.

Dans la foulée de l’annonce du gouvernement ontarien de vendredi dernier concernant l’évolution des mesures sanitaires, vendredi dernier, le Musée d’Ottawa a annoncé qu’il sera ouvert au public du jeudi au dimanche, ce jeudi 18 février, à 10 h. 

« Toutes nos équipes ont travaillé très fort afin que tout soit en place pour assurer une visite des plus sécuritaires et agréables à nos visiteurs », a indiqué la directrice générale du MBAC, Sasha Suda, évidemment «ravie» de pouvoir rouvrir au public les salles de la collection nationale.

« Le Musée est un lieu sûr où l’on peut s’évader pendant quelques heures en contemplant des œuvres d’art ou en prenant part à nos activités de découvertes de la collection, a-t-elle assuré. Plus que jamais, l’art est un baume pour l’âme et le cœur. »  

Pour l’heure, les salles d’art autochtone et canadien, d’art européen et international, et d’art contemporain sont ouvertes, tout comme la Boutique du musée. La billetterie physique est elle aussi rétablie, indique le MBAC.

Au détour, les visiteurs pourront apprécier quelques œuvres «récemment installées», dont trois sculptures d’Henri Matisse (Nu couché I [Aurore] ; Figure décorative ; La serpentine), une toile de l’expressionniste norvégien Edvard Munch (Nuit de la Saint-Jean) ainsi qu’une peinture de l’artiste canadienne Joan Balzar, Hélice no 1, «exposée pour la première fois» au Musée.

Des activités et visites guidées familiales sont offertes les fins de semaine et jours fériés (de 10 h 30 à 15 h) ainsi qu’une trousse d’activités autoguidée à récupérer sur place, dans la Cour Fred & Elizabeth Fountain (au cœur des salles d’art autochtones et canadiennes).

Rembrandt et ses rivaux

La saison printemps-été 2021, qui s’amorcera le 14 mai prochain, promet «beaucoup de moments de profonde réflexion, d’émerveillement et d’émotions», envisage Mme Suda.

Cette saison s’amorcera avec Rembrandt à Amsterdam. Créativité et concurrence, annoncée comme la «première exposition majeure consacrée à Rembrandt au Canada depuis 1969».

L’exposition «mettra en lumière l’évolution de la carrière» du peintre, tout en laissant ses oeuvres «dialoguer» avec celles de certains de ses rivaux, indique le MBAC.

«L’époque à laquelle vécut Rembrandt sera également mise en contexte avec un rappel historique des atrocités vécues par les peuples autochtones et les peuples africains dépossédés de leurs droits, de leur liberté, et de leur humanité par les colonisateurs européens et nord-américains», précise encore le musée.

Collection Meakins-McClaran

Le MBAC présentera en juin «deux nouvelles installations monumentales» signées par deux artistes contemporains issus de la communauté noire (dont les noms seront «dévoilés dans quelques semaines») puis, offrira en juillet une sélection de plus de 200 œuvres tirées de la collection d’estampes de Jacqueline McClaran et Jonathan Meakins. La Collection Meakins-McClaran témoigne de la finesse de plusieurs «maîtres», tels Pieter Brueghel l’Ancien, Camille Pissarro et Pablo Picasso, ou encore Jacob van Ruisdael,et John James Audubon.

Les peintures La mort du général Wolfe (1770) de Benjamin West et Kanata (1992) de Robert Houle «seront juxtaposées» du 16 juillet au 21 novembre, le temps d’une installation visant à «explorer les fausses représentations et les non-dits qui sous-tendent la création d’une nation [...] et des territoires que nous appelons aujourd’hui Canada».

Renseignements: beaux-arts.ca


À lire aussi:

Le Musée canadien de la guerre et le Musée canadien de la nature près d’une réouverture