Les penchants artistiques des premiers ministres canadiens exposés.

Le goût pour les arts de premiers ministres canadiens

Bibliothèque et Archives Canada (BAC) ouvre ses collections pour présenter les penchants artistiques de quelques-uns des grands chefs de gouvernement du pays.

À partir de du 7 février, l’exposition Les premiers ministres et l’art : créateurs, collectionneurs et muses met en lumière Mackenzie King, Wilfrid Laurier, John Sparrow David Thompson et plusieurs autres premiers ministres canadiens, en braquant les projecteurs sur leurs «champs d’intérêt artistiques», voire leur influence sur le milieu des arts.

Les objets exposés — publications et documents d’archives (des originaux et des reproductions) — laissent entrevoir des facettes plus intimes, «intrigantes et souvent insoupçonnées» de ces personnalités politiques, à travers les liens qu’elles entretenaient, en public ou en privé, avec la littérature, la musique ou les arts visuels.

Les penchants artistiques des premiers ministres canadiens exposés.

On y découvrira par exemple des lettres de Wilfrid Laurier montrant son soutien à la poétesse mohawk E. Pauline Johnson (dite Tekahionwake).

Le public pourra notamment apprécier de nombreuses œuvres d’art «inspirées» par la vie ou la disparition de certains premiers ministres, ainsi que des photographies témoignant du côté créatif de Pierre Elliott Trudeau.

L’exposition donne également un aperçu de la collection de livres de Mackenzie King — dans le confort d’un fauteuil, les visiteurs pourront feuilleter un livre numérique dressant un portrait de Mackenzie King, tel que le «raconte» le prisme de sa bibliothèque.

Les penchants artistiques des premiers ministres canadiens exposés.

L’exposition est gratuite (395, rue Wellington; salle Morley-Callaghan)