Le fou braque des briques Lego

Le Musée des sciences et de la technologie du Canada a inauguré lundi L’art de la brique, une exposition étonnante d’œuvres entièrement conçues en briques Lego par Nathan Sawaya, qui prendra l’affiche du 16 mai au 3 septembre.

M. Sawaya était d’ailleurs présent au Musée, ce 14 mai, pour dévoiler ses sculptures à Ottawa.

Entre pop art et beaux-arts, L’art de la brique réunit une multitude de sculptures composées exclusivement à partir de ces petites briques qui ont éveillé l’imagination de bien des enfants, voire même suscité des cris de douleur de leurs parents qui avaient osé s’aventurer pieds nus dans la chambre de leurs rejetons. 

Heureusement, ici, les œuvres ne jonchent pas le sol. En tous cas, il n’y a aucun risque de piler malencontreusement sur cet immense tyrannosaure dépassant de deux ou trois têtes n’importe quel adulte de taille moyenne.

Si l’expo s’adresse aux enfants, les parents y trouveront largement de quoi nourrir, s’émerveiller ou satisfaire leur curiosité. Quant aux ex-architectes nostalgiques, ils retrouveront illico la nostalgie de leur enfance.

Les amateurs d’art, en particulier, se réjouiront en jetant un coup d’œil à une poignée de tableaux classiques tels que la Nuit étoilée de Van Gogh, La jeune fille à la perle de Vermeer ou la Mona Lisa de De Vinci, que Nathan Sawaya a réalisés uniquement à partir de briquettes. À chacun sa définition d’un chef-d’œuvre, certes, mais on est bien contraint de s’incliner devant la finesse des œuvres exposées. 

Ajoutons que tout ce qui saurait inciter des gamins à reproduire avec des briquettes Lego autre chose que des vaisseaux de Star Wars ou des bolides Ninjago trademarqués est vertueux. Or, L’art de la brique peut précisément aider à ouvrir leur imagination. (Il suffira de passer sous silence le fait que l’artiste possède en réalité une collection estimée à 8 millions de briques, pour nourrir son obsession. Ce qui facilite un peu la démarche.) 

Parmi les clous de l’exposition, on peut voir l’une des œuvres les plus célèbres de M. Sawaya : Yellow, représentant un personnage qui se déchire le torse et un amas de briques Lego jaunes tombées de l’ouverture béante. Le visiteur découvrira d’autres silhouettes provenant de Human Condition, la série dont est tiré Yellow

L’art de la brique constitue la plus importante exposition d’art Lego au monde. Saluée par la critique (et citée par le réseau CNN comme l’une des 10 meilleures expositions mondiales, rappelle le Musée) cette expo itinérante a même son propre site Internet : brickartist.com.

En parallèle, la galerie du Musée offre au regard une collection multimédia de clichés liés à l’univers Lego, en collaboration avec le photographe Dean West.

Qui est Nathan Sawaya ?

Artiste de réputation internationale, l’Américain Nathan Sawaya s’est fait connaître grâce à ses immenses sculptures en Lego, entamées en 2002. Il a notamment réalisé un Brooklyn Bridge de plus de deux mètres, et reproduit en grandeur nature l’image emblématique de Han Solo (de Star Wars) congelé dans la carbonite.

Cet ancien avocat reconverti dans la brique a «copié» de nombreux tableaux de maîtres – La Joconde de Leonard de Vinci, Le Cri d’Edward Munch, etc. – en Lego, avec l’intention avouée de capter l’attention des enfants et de créer une passerelle ludique vers les beaux-arts. Il a également touché au Street art en laissant ‘vagabonde’ dans les rues de New York une sculpture en Lego intitulée Hugman, un personnage aux bras câlineurs, placé à côté d’arbres ou de poteaux.

En 2014, il a mis sur pied la Art Revolution Foundation, une fondation destinée à faire de l’art une priorité du milieu scolaire. En tant que conférencier, il a pris la parole au Google Zeitgeist, à TEDx, et à la bibliothèque Clinton. On peut découvrir ses œuvres sur son site Intrnet: nathansawaya.com.

***

POUR Y ALLER 

Quand ? 16 mai au 3 septembre 2018

Où ? Musée des sciences et de la technologie du Canada (1867, Boulevard St-Laurent)  

Renseignements : ingeniumcanada.org