Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Angela Cassie (à gauche) et Tania Lafrenière, viennent apporter leurs compétences au Musée des Beaux-Arts du Canada.
Angela Cassie (à gauche) et Tania Lafrenière, viennent apporter leurs compétences au Musée des Beaux-Arts du Canada.

Deux nouveaux visages à la haute direction du Musée des beaux-arts du Canada

Yves Bergeras
Yves Bergeras
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Le Musée des beaux-arts du Canada (MBAC) accueille deux femmes au sein de sa haute direction.

Ces nouveaux visages, Angela Cassie et Tania Lafrenière, deux gestionnaires d’expérience, contribueront à la mise en œuvre du «tout premier plan stratégique» du musée fédéral. 

La Franco-Manitobaine Angela Cassie a été nommée vice-présidente à la transformation stratégique et à l’inclusion ; Tania Lafrenière occupera le poste de vice-présidente principale aux personnes, à la culture et à l’appartenance.

Leur nomination a été annoncée ce mardi 5 janvier 2021.

Les deux femmes «possèdent une vaste expérience en mise en œuvre de planification stratégique et en gestion des RH», et sont «reconnues sur le plan national pour leur parcours au sein d’organisations culturelles comme le Musée canadien pour les droits de la personne et CBC-Radio Canada», a rappelé la directrice générale du Musée des beaux-arts du Canada, Sasha Suda. 

«Privilège»

«Nous sommes privilégiés de les voir intégrer l’équipe du MBAC en cette période particulièrement importante», c’est-à-dire «au moment où nous mettons la touche finale à notre tout premier plan stratégique», a précisé Mme Suda. 

Mme Cassie dirigera un nouveau service chargé de piloter la mise en application de ce plan, qui est présentement en voie d’être finalisé, et qui «sera présenté en 2021», indique le MBAC par voie de communiqué.

«Elle aura en outre un rôle de premier plan dans la mise en œuvre de la politique de justice, d’équité, de diversité et d’inclusion du Musée des beaux-arts du Canada», assure le musée.

Mme Cassie a entamé sa carrière au ministère du Patrimoine canadien, avant d’occuper diverses fonctions de cadre au sein du Musée canadien pour les droits de la personne (MCDP) de Winnipeg, institution qu’elle a quittée en 2019, après 10 ans, pour préparer un mini MBA à l’Université McGill. Elle est également vice-présidente du c.a. de la Société de la francophonie manitobaine.

Tania Lafrenière possède quant  à elle «plus de 20 ans d’expérience en gestion des ressources humaines [et] résolution de conflits» dans les secteurs privé et associatif.  Cette cadre supérieure à CBC-Radio Canada a créé en 2019 sa propre agence-conseil spécialisée dans les ressources humaines et les stratégies organisationnelles.

Son rôle au MBAC consistera à  «mettre en œuvre une nouvelle approche de gestion des RH centrée sur les personnes», fait valoir le musée.

L’équipe de Mme Lafrenière sera responsable de mettre en place des opportunités de «formation, de nouvelles stratégies de recrutement, ainsi que des politiques [...] en ressources humaines permettant au MBAC de réaliser son premier plan stratégique». 

Renseignements : MBAC