La Galerie d’art d’Ottawa accueillera de nouvelles expositions ce printemps.

Cinq nouvelles expos à la Galerie d’art d’Ottawa ce printemps

La Galerie d’art d’Ottawa (GAO) accueillera cinq nouvelles expositions, ce printemps.

Inspirées par l’actualité, la résistance, le voyage et les arts martiaux, ces expositions intègrent sculpture et projections vidéo, en misant sur l’art collaboratif et l’interactivité.

Installation vidéo de 25 mètres « rappelant les rouleaux parchemins », Les écuyers de l’anarchie mettra en valeur de nouvelles œuvres de Howie Tsui. À travers une installation qui évoque le Wuxia (un genre littéraire traditionnel lié aux arts martiaux), l’artiste plonge à l’époque de la dynastie Song (960 – 1279). Cette exposition itinérante s’arrête à la GAO du 12 avril au 15 septembre.

Au cours de la même période, le projet Culture enveloppante réunira dix artistes autochtones de l’Australie et du Canada, qui ont travaillé en collaboration sur la création d’une robe en peau de bison et d’une grande cape en peau de phalanger.

Avec l’installation interactive Connect (Connexion), l’Ottavienne Cheryl Pagurek se sert des technologies informatiques pour aborder la vie quotidienne à l’heur des réseaux et de l’hyperconnectivité (du 12 avril au 11 août 2019).

Convaincu que « le portrait peut transcender la voix de l’artiste », Dominic Laporte, d’Ottawa, explore les limites du portrait, en multipliant les techniques de création. Son exposition Pranayam est présentée du 4 avril au 11 mai.

Rappelons que Carbone + lumière – consacrée à la pratique de Juan Geuer, à la frontière entre l’art et la science – se poursuit jusqu’au 18 août 2019.

Un vernissage global, ouvert au public, se tiendra le jeudi 11 avril, de 17 h 30 à 20 h 30, en présence des artistes et commissaires, a détaillé lundi la GAO, par voie de communiqué.