L’exposition «Blessés» du photojournaliste Stephen J. Thorne met en valeur des militaires canadiens, comme l’ancien conseiller municipal d’Ottawa Jody Mitic, qui ont été blessés au combat.

«Blessés»: vibrant témoignage au Musée canadien de la guerre

« Maman, j’ai été blessé, mais ce n’est rien de grave. »

Le 11 janvier 2007, Jody Mitic a marché sur un engin explosif à Kandahar, en Afghanistan. Le caporal-chef voulait rassurer sa mère, sachant qu’il avait déjà perdu la jambe droite et qu’un chirurgien lui enlèverait bientôt le pied gauche. Malgré les défis que lui réservait son nouveau corps, l’ancien militaire est devenu auteur, conférencier et conseiller municipal à Ottawa.

Son portrait, ainsi que celui de 17 autres Canadiens blessés lors de leur déploiement en Afghanistan, a pris l’affiche au Musée canadien de la guerre dans l’exposition Blessés. Le photojournaliste Stephen J. Thorne signe cette série de photographies saisissantes en noir et blanc qui montrent le coût du sacrifice de ces membres des Forces armées canadiennes, anciens et présents, dont les vies ont été changées à tout jamais. Seize de ces clichés originaux ont été publiés dans La Revue Légion en 2017. Deux nouvelles épreuves complètent la collection qui plonge dans le récit de leurs blessures et de leurs longs rétablissements, à travers leurs luttes et leurs succès, leurs chutes et leurs espoirs.

Stephen J. Thorne