<em>Red tape</em>, oeuvre tirée de la série <em>The Weight of a body </em>(2010-en continue) d'Aislinn Leggett.
<em>Red tape</em>, oeuvre tirée de la série <em>The Weight of a body </em>(2010-en continue) d'Aislinn Leggett.

Aislinn Leggett réalisera la mission photographique en Outaouais

Yves Bergeras
Yves Bergeras
Le Droit
L’artiste Aislinn Leggett a été sélectionnée pour réaliser la mission photographique en Outaouais en 2020-2021.

Le Centre d’exposition L’Imagier a dévoilé jeudi le nom de la lauréate dont le travail alimentera les Rencontres internationales de la photographie en Gaspésie 

La photographe devra «documenter des aspects du paysage contemporain» de la région. 

Les résultats de ses recherches seront d’abord présentés au centre L’Imagier, en 2021. L’année suivant, son travail sera exposé aux Rencontres internationales de la photographie en Gaspésie. 

Originaire de Namur, Aislinn Leggett avait déjà présenté la série Enter the Great Wide Open aux Rencontres en 2012, rappelle L’Imagier.

Dans le cadre de ce projet, elle a l’intention de poser un regard sur «l’importance de préserver la biodiversité» à travers des images animées et fixes, rapporte L’Imagier. Des réflexions écrites alimenteront son processus.

Préoccupations environnementales

L’artiste souhaite «explorer l’idée de l’art nature et des interventions sur le paysage». «Elle cherchera à modifier l’espace en déplaçant des éléments dans le paysage afin de créer des installations sculpturales éphémères», notamment en y intégrant de la laine et des objets ayant appartenu à sa grand-mère, poursuit L’Imagier. 

Elle s’intéressera plus particulièrement à des lieux de l’Outaouais qui pourraient avoir un lien historique avec ses racines.

« Laisser ma marque sera un rappel visuel de la façon dont l’humain s’impose sur la nature, un rappel que même les plus petits gestes ont des répercussions sur les ressources naturelles », explique l’artiste, Aislinn Leggett. 

L’artiste dit espérer que son travail photographique saura «contribuer au dialogue» sur les préoccupations environnementales croissantes tout en «favorisant la discussion» entre divers groupes sociaux.

L'artiste Aislinn Leggett a grandi à Namur, en Outaouais.

Les Missions photographiques

Les Missions photographiques consistent à réaliser une série de photos portant sur le paysage d’une région québécoise. D’ici 2024, elles devraient couvrir l’ensemble du territoire de la province. 

 Les Rencontres internationales de la photographie en Gaspésie se déroulent chaque année. Leur mission est de «faire découvrir la création photographique contemporaine, son langage et ses codes, en occupant le territoire gaspésien.